7911 Views |  4

Marc Melki : EXILS INTRA MUROS – Et si c’était vous ? Juliette Méadel

Temps de lecture : 1 minute et 54 secondes

Chaque mercredi et ce depuis décembre 2016, nous vous présentons une image issue de la série de Marc Melki intitulée EXILS INTRA MUROS – Et si c’était vous ? De nombreuses personnalités posent et prennent position pour combattre le mal logement. Aujourd’hui, nous publions le portrait de la secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargée de l’Aide aux victimes, Juliette Méadel.

Ce travail est exposé jusqu’au 17 mars 2017 à la Mairie du 18ème arrondissement de Paris. Chaque semaine, jusqu’à la fin de l’exposition, nous mettrons en avant un portrait.

Juliette Méadel, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargée de l’Aide aux victimes.
Le 22/10/2014 09h31 à Montrouge

« Cher Marc Melki,
Je veux rendre hommage à votre travail et à votre engagement, essentiels.
Votre œuvre est une interpellation ô combien nécessaire, pour faire voir et entendre qu’au coin de nos rues, dans les bouches de métro, dans les halls de gare, survivent des femmes, des hommes, des enfants, qui n’ont nulle part où dormir. Ils subissent le froid, la faim, la misère, la solitude, la violence et l’indifférence. Vos photos sont le miroir de cette réalité. Elles fixent nos regards sur la détresse et le dénuement. Cette réalité dont nous détournons les yeux, par gêne, par malaise, parce que nous ne savons pas toujours comment faire, comment agir, que dire face à cette situation injuste ?
Cette injustice criante a désormais son représentant . Vous Marc MELKI. Je veux vous rendre hommage. Votre ténacité et votre volonté sont précieux. 

Au fond, ce qui importe dans votre œuvre, ce ne sont pas tant vos photographies en tant qu’objets, ou nos visages en tant qu’incarnation de la misère, que ce qu’elle crée, que ce qu’elle transmet.
Un message de solidarité avec ces victimes de tous les jours, ces oubliés du quotidien. Un devoir de fraternité et une obligation d’agir, individuellement et collectivement. C’est le sens que j’ai toujours voulu donner à mon engagement public, et c’est pourquoi j’ai été touchée par votre projet. Lorsque les discours ne suffisent plus, l’art et la politique se doivent d’être le reflet de la société.
Merci cher Marc Melki, d’avoir mis en lumière ceux que l’on ne veut plus voir, ceux dont on ne parle plus, ceux dont on ne s’émeut plus. Plus que jamais, gardons à l’esprit la pensée de Saint-Exupéry : « Être homme, c’est précisément être responsable, c’est connaître la honte en face d’une misère qui ne semblait pas dépendre de soi. »
»

> Retour sur notre article publié le 21 décembre présentant le projet de Marc Melki.

http://mowwgli.com/6007/2016/12/21/marc-melki-exils…t-si-cetait-vous/

Les Associations Aurore et Droits d’urgence ont apporté un important soutien au projet de Marc Melki. Avec des remerciements particuliers à Eric Pliez et Jérôme Giusti.

http://www.marcmelki.com

A LIRE EGALEMENT :
France 2, Thé ou Café avec Magyd CHERFI : http://bit.ly/2g1d2vo
Radio Nova: http://bit.ly/1voAGWq
France Inter : http://bit.ly/1voAGWq
Fisheye mag : http://bit.ly/1KOr2Pr
La Télé Libre : http://bit.ly/1pTchkA
Libération : http://bit.ly/1vGUfXc
La Vie : http://bit.ly/1VWuzWJ
RadioTélévisionSuisse : http://bit.ly/1nQJVbE