Jean Echenoz : PHOTO-ROMAN à la Havas Gallery

373 Views |  Like
Temps de lecture : 1 minute et 36 secondes

Thierry Grouleaud et Séverine Morel, respectivement manager et curatrice de la Havas Gallery accueillent l’exposition PHOTO-ROMAN, présentée jusqu’à fin mai, dans le cadre du Mois de la Photo du Grand Paris.
Chaque semaine, nous vous dévoilerons un module vidéo mêlant photographies et voix. Aujourd’hui focus sur le texte « Envoyée spéciale » de Jean Echenoz.

« La Havas Gallery a pour vocation de valoriser les auteurs et leur richesse créative autour de l’image, de mélanger les genres, de créer une rencontre au-delà des clivages et de l’académisme, de proposer de nouveaux media d’exhibition artistique, d’inspirer et d’éveiller nos clients, de rapprocher les marques des auteurs… Elle suit la révolution esthétique en cours, l’évolution de la place de l’image dans notre société, l’évolution des moyens de création et des moyens d’exposition. » – Séverine Morel

De nombreux auteurs de romans se sont livrés à des descriptions de photos dont on peut penser qu’elles n’ont existé que dans leur imagination. Sur cette idée, la galerie a sélectionné 42 textes littéraires décrivant des photographies et proposé à des photographes une carte blanche pour leur donner vie.
150 photographes d’horizons divers -reportage, publicité, street photography, mode, nature morte…- ont ainsi répondu à notre appel à participation à PHOTO-ROMAN en réalisant la ou les photographie(s) sur le texte de leur choix.

Jean Echenoz, Envoyée spéciale (2016).
Les Editions de Minuit, Paris, 2016

« La petite [enveloppe] contient en effet une petite photographie de Constance, la grande une grosse demande d’argent.
Constance a l’air surprise sur la photo, elle esquisse un sourire incongru, son oeil gauche est à demi fermé. […]
La photo de Constance avait été prise juste après l’injection de propofol, à l’arrière de l’utilitaire multi-services après qu’on l’eut garé dans un parking souterrain de l’avenue Foch. L’abaissement de la paupière gauche avant que le sujet perde conscience est un effet secondaire de cet anesthésique usuel, à brève durée d’action, la récupération rapide dudit
sujet étant un autre effet. »
Avec les photographies de Anoush Abrar, Akatre et Richard Dell’aiera.

EXPOSITION
PHOTO-ROMAN
Exposition collective : 42 écrivains, 150 photographes et 54 vidéos
Dans le cadre du Mois de la Photo du Grand Paris
Du 28 mars au 31 mai 2017
• Week-end Intense Diagonale le 29 et 30 avril 2017 
Havas Gallery
29/30 Quai Dion Bouton
92800 Puteaux

UNE APPLICATION GEOLOCALISEE

iphone_se_review_08

Pour vous guider dans la programmation du Mois de la Photo du Grand Paris, Mowwgli met à disposition son application qui géolocalise les événements et les lieux du Mois de la Photo (entre autre), retrouvez les fiches des expositions, des galeries et des artistes !
Vous pouvez la télécharger dès à présent, elle est gratuite !
https://itunes.apple.com/fr/app/mowwgli/id1184953498?mt=8

Leave A Comment

Your email address will not be published.