Temps de lecture : 49 secondes

C’est en creusant dans l’évolution stylistique d’un pilier de la scène artistique contemporaine, tel que John Currin, que le siège new-yorkais de la prestigieuse Gagosian Gallery accroît la liste des projets d’excellence pour cette dernière édition de Frieze New York.

Accrochée à une scénographie qui reproduit l’ambiance symétrique et silencieuse d’un salon au décor design, une foule volubile de dessins, aquarelles et esquisses à technique mixte, couvrant l’entière carrière du peintre américain, a largement dépassé nos attentes, en nous dévoilant des perles inconnues du processus créateur de l’artiste.

Dialectique et caricaturale, impudique ou désenchantée, pornographique et gênante parfois, ou classique et douce: l’œuvre de John Currin est agitée par une expressivité constante et obsessionnelle qui ne connaît pas de repos. L’artiste a été célébré par la critique mondiale par la codification d’un nouveau maniérisme, portant sur une morphologie de la beauté et de la vanité féminines fusionnant ensemble idéalité des formes et esthétique grotesque. Parmi les esquisses les plus en vue, les études préparatoires à d’œuvres renommées telles que Thanksgiving (2003), The Penitent (2004) and Fishermen (2002).

Lire notre article paru lundi 8 mai sur la Foire FRIEZE 2017

INFORMATIONS PRATIQUES
> FRIEZE New York
247 Centre St
5th Floor
New York, NY 10013
infonyc@frieze.com
https://frieze.com/fairs/frieze-new-york

> Gagosian Gallery
http://gagosian.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial