616 Views |  2

Stanley Greene : Les yeux de la guerre se sont fermés

Temps de lecture : 41 secondes

Le monde de la photographie est en deuil. Il vient de perdre l’un de ses porte-paroles, un véritable missionnaire du photojournalisme Stanley Greene. Ex-membre des « Black Panthers » dont le béret nous permettait de l’identifier immédiatement dans les assemblées. Ses reportages, véritables croisades, portaient la marque de l’engagement personnel et solitaire. L’auteur de « Plaies à vif » s’est éteint vendredi dernier des suites d’une longue maladie.

La nouvelle est tombée en plein PhotoLondon qui rassemblaient jusqu’à dimanche 90 galeries internationales à la Somerset House. Nous reviendrons sur cette troisième édition qui s’installe dans le paysage malgré l’absence des poids lourds  du marché. Découvrez cette semaine la sélection de collectionneurs qui nous livrent leur émotions et coups de coeurs.

Gros plan également sur PhotoMed qui ouvrait ses portes ce week end. Un PhotoMed qui s’étend hors de son périmètre originel pour atteindre Marseille et Toulon.

Enfin nous consacrons la semaine au 70 ans du festival de Cannes avec pour guide Maud Leclair. Forte d’une longue et incroyable expérience dans le financement des productions audiovisuelles, notre invitée de la semaine nous entraine dans un Cannes inédit et méconnu.