Temps de lecture : 2 minutes et 34 secondes

The New Press vient de publier l’ouvrage « Edges of the Rainbow » réalisé par le photographe français Michel Delsol et la journaliste japonaise Haruku Shinozaki. Tous deux vivent à New York, avec ce sujet ils sont partis à la rencontre de la communauté LGBTQ au Japon. Rencontre avec le photographe.

Mowwgli : Votre ouvrage « Edges of the Rainbow » vient d’être publié aux éditions The New Press, vous êtes parti à la rencontre de japonais issus de la communauté LGBTQ. Pouvez-vous nous raconter la genèse de ce projet ?
Michel Delsol : Ce livre est une commande de l’Arcus Foundation, une organisation Américaine qui en collaboration avec Emerson, Wajdowicz Studios (EWS) un bureau de design consultant basé à New York City, produit une série de livres photo sur la vie et situation des communautés LGBTQ dans différents pays du monde. Ils connaissaient mes séries de photos sur le Japon, notamment celle sur le ‘backstage’ des acteurs Kabuki et un autre projet sur un temple Zen à Kyoto et m’ont proposé de travailler sur leur livre consacré au Japon. Pour ce projet, j’ai voulu travailler avec la productrice et journaliste Japonaise Haruku Shinozaki avec laquelle nous avions déjà collaboré à plusieurs reprises.
Ce livre est conçu comme une série de portraits de 10 personnes LGBTQ, qui montre en images et dans des interviews comment ils et elles vivent leur identité au quotidien, au travail, en famille, dans la rue, dans les boites de nuit, au lit, au Temple ou à l’église.

Mowwgli : Le livre est composé de plusieurs chapitres, chacun étant consacré à une personnalité que vous avez photographiée, quel est le (ou les) profil(s) qui vous a(ont) le plus marqué ?
M. D. : Tous par leur courage, honnêteté, humour et générosité. Ce qui nous a intéressés dès le départ c’était de rencontrer une grande variété de sujets, allant de jeunes adultes à des seniors, des habitants de mégalopoles telles que Tokyo et Osaka et ceux de villages ruraux, des Pop idoles, des professionnels, cols bleus et cols blancs, des artistes, des sujets aux aspirations bourgeoises et d’autres qui se qualifient volontiers de subversifs, des couples de femmes, des couples d’hommes, des transgenres, des célibataires, des gens pour qui la sexualité est une aventure de plaisir et d’autres pour lesquels elle est principalement l’accompagnement d’un sentiment amoureux intense. Certains de nos sujets étaient hétérosexuels, jusqu’au jour où ils sont tombés amoureux d’une personne du même sexe.
Mais tous ont en commun d’être actifs et militent pour le respect et la compréhension du choix d’identité sexuelle et œuvrent pour des changements législatifs nécessaires dans la société Japonaise. Au Japon, ils sont perçus comme ‘Culture Changers’.

Mowwgli : Au Japon, aucune loi n’interdit les comportements homosexuels, pourtant il y est très difficile de vivre pleinement son orientation sexuelle, pouvez-vous nous dire ce que vous avez découvert en effectuant votre reportage ?
M. D. : Parmi les Samurai et les ordres religieux il y avait une tradition de liaisons et d’amour bisexuel et homosexuel. Ces coutumes n’ont été légalement interdites qu’à la suite de l’ouverture au commerce international du Japon ; ces interdits légaux n’ont duré que 7 ans de 1872 à 1880. Aujourd’hui, le Japon est une société très homogène et conservatrice et qui généralement aliène tout ce qui est minorité, mais depuis une quinzaine d’année on observe des changements. Un sondage de Dentsu (une des plus importantes agences de publicité dans le monde) datant de 2 ans sur la question LGBTQ révélait que 54 % de la population pensent que l’homosexualité devraient être acceptée par la société.

Mowwgli : Comment percevez-vous l’évolution de la situation de cette communauté au Japon dans un futur proche ?
M. D. : En citant directement deux de nos sujets; akta et Maika.
akta, une organisation japonaise produit des évènements théâtraux et musicaux dans différentes villes pour éduquer les adolescents sur la prévention et les dangers de AIDS/HIV.
Maika, en couple avec Natsue, pense que les deux priorités sont d’organiser des centres d’information sur les questions LGBTQ dans le système éducatif des lycées et de légaliser le mariage homosexuel.

INFORMATIONS PRATIQUES
Edges of the Rainbow
Michel Delsol, Haruku Shinozaki
The New Press
192 pages
ISBN: 978-1-62097-289-2
Sortie en Mai 2017
Price: $21.95 US
Egalement disponible en e-book
http://thenewpress.com/books/edges-of-rainbow
http://www.micheldelsol.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial