Temps de lecture : 1 minute et 28 secondes

Après 6 ans de travaux pour un budget total de 88, 5 millions d’euros financé par l’Union européenne, l’État, le conseil régional des Pays de la Loire, le conseil départemental de Loire-Atlantique et la ville, le musée des Beaux arts de Nantes devient musée d’Arts de Nantes, sous la houlette de sa nouvelle directrice Sophie Lévy qui a succédé à Blandine Chavanne, instigatrice du projet.

Un chantier hors norme dont la signature est l’extension dessinée par l’architecte britannique Stanton Williams, ce » cube » de 4 étages offrant une surface de 2000m² à l’art contemporain, très présent dans les collections.
Le patio blanc du rez-de-chaussée est un autre espace emblématique avec une optimisation de la lumière naturelle et des commandes passées aux artistes, comme Susanna Fritscher et Dominique Blais qui ouvrent le bal.
Parmi les nouveautés :  une liaison avec la Chapelle de l’Oratoire qui propose l’œuvre majeure « Nantes Triptych » de Bill Viola commandée en 1992 et jamais présentée depuis autour du cycle de la vie et de la renaissance.

Autre innovation sous-terraine pour permettre la construction d’un auditorium de 150 places minimum et des salles pour les ateliers pédagogiques.

Conçu comme un musée du 21è siècle, le musée permet un dialogue entre les œuvres (900 au total) et les époques comme le souligne Johanna Roland, maire de Nantes. Le célèbre Portrait de Madame de Senonnes d’Ingres, parmi les fleurons des collections connus dans le monde entier, sera par exemple confronté à une œuvre plus contemporaine. Ce nouvel accrochage des collections est l’un des axes prioritaires du musée.

L’ambition de Sophie Lévy est d’en faire « l’un des plus grands musées de l’Ouest » à vocation généraliste des primitifs à l’art contemporain, en proposant une offre culturelle ambitieuse où le numérique a toute sa place à travers de nouveaux outils tels que les œuvres à la loupe ou l’ audioguide embarqué.

Week-end inaugural sous le signe de la lumière et des sens avec Susanna Fritscher !
L’installation spécialement conçue par l’artiste pour l’occasion autour de fil de silicone ultra-mince suspendu depuis la verrière sur toute la hauteur du Patio magnifie l’espace et offre au public une expérience sensorielle inattendue tout en transparence aérienne.

INFOS PRATIQUES :
La programmation de la réouverture
> Susanna Fritscher, rien que de l’air, de la lumière et du temps
> Dominique Blais, sans titre (le spectre de la lumière)
Du 23 juin au 8 octobre 2017
> Bill Viola, Nantes Triptych
23 juin- 18 mars 2018
Chapelle de l’Oratoire
Musée d’arts de Nantes
10, rue Georges-Clemenceau
44000 Nantes
https://museedartsdenantes.nantesmetropole.fr/

Leave A Comment

Your email address will not be published.