Temps de lecture : 49 secondes

La nouvelle exposition du Victoria & Albert Museum sera sans aucun doute le block buster populaire de l’été. Elle reprend la formule qui avait fait le succès de l’exposition David Bowie à l’été 2015 : installation immersive en partenariat avec un spécialiste du casque audio, un cheminement dans les décors de The Wall et autres tournées et, enfin, un superbe final avec une installation multimédia qui associe des projections vidéos, des jeux de lumières et bien-sûr des morceaux d’anthologie.

L’exposition a un parti pris fort. Il s’agit de démontrer comment le groupe a très vite compris l’intérêt de se différencier musicalement en s’appropriant les avancées techniques permises par l’électronique. Les Pink Floyd s’entourent aussi des meilleurs techniciens pour la mise en lumière et en image de ses concerts. L’exposition se veut mystique et initiatique. Mystique pour les plus âgés qui ont exhumés leurs vieux tee-shirts du groupe et viennent littéralement se recueillir devant guitares, batteries et autres synthétiseurs tels des pèlerins devant des reliques, initiatique pour les plus jeunes qui découvrent comment les Pink Floyd ont établi les nouveaux standards de l’industrie musicale contemporaine.

INFORMATIONS PRATIQUES
Pink Floyd : Their Mortal Remains
Jusqu’au 1er octobre 2017
Victoria and Albert Museum
Cromwell Road
London, SW7 2RL
Royaume Uni
https://www.vam.ac.uk/exhibitions/pink-floyd
Réservation conseillée : £20 – £24

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial