Temps de lecture : 3 minutes et 3 secondes

Vincent Perrin est notre invité de la semaine (lire son portrait publié le 26 juin). A l’occasion de sa dernière journée de carte blanche, le directeur du Comité Champagne nous guide au sein de sa région et partage avec nous ses bonnes adresses…

Champagne le week end, quoi de plus évident depuis Paris ! En 45 minutes en TGV, 1h30 par l’autoroute, vous êtes à Reims. La Champagne, on y goûte en la parcourant, au gré des routes touristiques des vins de Champagne, de la vallée de la Marne au Vitryat, de la Montagne de Reims à la Côte des Bar, aux confins de la Bourgogne, en passant par l’illustre côte des Blancs. Depuis l’inscription des Côteaux, Maisons et Caves de Champagne au patrimoine mondial de l’Unesco, la Champagne s’emploie à réenchanter l’accueil sur un territoire jardiné par les vignerons et les maisons de Champagne.

Reims :

Pas étonnant que le Président Macron ait choisi la ville pour y prononcer son discours de campagne sur la culture. Le Trésor est d’ailleurs une plateforme bien pratique pour y trouver l’actualité événementielle : www.infoculture-reims.fr. Reims n’est plus la belle endormie qu’elle a été ! En témoignent ses festivals (les flâneries musicales, la Magnifique Society), son incubateur de musiques actuelles (la Cartonnerie), son nouvel espace d’expositions, le Cellier, tourné vers la photographie contemporaine, sans oublier son théâtre (la Comédie) et son opéra. Pour les after, un verre au rooftop de l’holiday inn vaut le détour., ou au Wine Bar, place du forum.

Rendez-vous au palais du Tau, en tennis, pour gravir les tours de la cathédrale de Reims. Une visite guidée est organisée toutes les heures les samedi et dimanche, dans la limite des places disponibles. Il faut se présenter au palais du Tau pour s’y inscrire. Au-delà de la vue exceptionnelle, une médiation culturelle de qualité nous replonge dans une histoire tragique. Ne manquez pas les vitraux dans la cathédrale !

Moins connue, la basilique Saint-Remi vaut aussi le détour. C’est le musée Saint-Remi (ouvert selon l’après-midi) avec son cloître splendide, sa collection archéologique qui gagne à être connue et ses tapisseries qui en font un secret trop bien gardé.
Les crayères des maisons de Champagne de Reims valent toutes un détour indispensable : jamais plus vous ne dégusterez une coupe sans repenser à cette expérience hors du temps dans ces carrières qui peuvent remonter jusqu’à l’époque gallo-romaine. Pensez à réserver à l’avance, chez Ruinart, Cliquot ou Taittinger. Noter la belle collection d’art contemporain exposée à la villa Demoiselle et dans les caves Pommery.

Il est temps de se restaurer : le café du Palais constitue une option bistronomique idéale, qui joint la gourmandise au bon goût d’un bric à brac de déco fait de la collection personnelle de la famille. L’offre de Champagne est excellente, y compris au verre.
Les options gastronomiques ne manquent pas, l’assiette champenoise, les crayères, le millénaire, le grand cerf ou encore Racine, tenu par un jeune couple franco-japonaise, qui vient d’obtenir une première étoile au Michelin.

Mais vous auriez tort d’en rester à la capitale des sacres : rendez-vous à Hautvillers et à Epernay, avenue de Champagne. Vous pouvez loger dans une des toutes nouvelles chambres d’hôtes ouvertes par De Venoge, sur l’Avenue, que vous pourrez bientôt parcourir en réalité superposée. Le passage par Hautvillers, le village de Dom Pérignon est un must : un arrêt au 36, caviste de vignerons aux prix de la propriété, pourra rythmer cette promenade des vignes jusqu’à une dégustation très bien guidée. D’autres promenades dans les vignes sont fléchées à Ludes, à Mailly Champagne ou à Mutigny.

La Villa Collet, à Ay, vous offre une approche muséale très élaborée, mêlant découverte de l’histoire, d’un superbe musée des métiers de la vigne, visite d’une villa réinventée où il fait bon circuler dans les divers univers de la marque.

La Champagne c’est aussi la vallée de la Marne, à commencer par la ville de La Fontaine, Château-Thierry. Visitez l’hôtel Dieu, qui vaut le détour ! Et notez les dates de Champagne et vous, la fête viticole champenoise la plus proche de Paris : 21, 22 octobre.
Et la Champagne c’est bien sûr la beauté des villages de l’Aube, et le plaisir de profiter de l’animation de la ville médiévale de Troyes, dont le centre prend la forme d’un bouchon de Champagne ! Je recommande le Musée d’Art Moderne et, encore plus original, le musée de l’objet et de la pensée ouvrière. Pour les gourmands, le maître chocolatier Pascal Caffet mérite le détour (il a ouvert à Reims aussi).

Mais vous ne regretterez pas de prolonger votre route jusqu’aux Riceys, la commune champenoise au vignoble le plus étendu ; un très beau village, à parcourir de cave en cave, de nectar en nectar.
Vous pouvez résider à la Halte Saint-Bernard, un gîte où la famille Normand sait partager sa passion pour l’excellence : bon goût, convivialité, générosité, et l’hospitalité champenoise à son paroxysme !

On n’a jamais fini de découvrir la Champagne !

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial