401 Views |  Like

Design Parade Toulon #2

Temps de lecture : 11 minutes et 35 secondes

Aujourd’hui débute la 2e édition du Design Parade Toulon, Festival International d’Architecture Intérieur organisé par la Villa Noailles. J’ai déjà publié un article qui présente cet évènement majeur, dont l’ambition est de découvrir, promouvoir et soutenir la jeune génération dans la décoration d’intérieur comtemporaine et de présenter, aux professionnels et au public, des créateurs internationaux à travers des expositions et des conférences (que vous retrouvez ici).

Cet article vient en complément de celui publié le 29 mai 2017 : mise à jour des expositions, rencontres et programmation. De belles proposition osées et créatives à découvrir. Suivez le guide!

Le concours: 10 architectes d’intérieur en compétition

Le jury, présidé par le designer Vincent Darré, est composé de l’actrice Amira Casar, de Lison de Caunes, fondatrice de la ligne de mobilier Lison de Caunes Créations, de Julien Desselle, fondateur de l’agence Desselle & Partners, d’Olivier Gabet, directeur du Musée des Arts Décoratifs, du photographe François Halard,  de la rédactrice-en-chef de AD France, Marie Kalt, de l’artiste Mathias Kiss , Benjamin Paulin associé de Paulin Paulin Paulin, Patricia Racine, directrice artistique, cofondatrice et présidente des Manufactures, Goran Topalovitch, directeur des ventes de Cassina France, l’architecte Pierre Yovanovitch et enfin, le Studio Quetzal : Adrien Gadet, Louise Naegelen et Benjamin Lina, lauréats du Grand Prix Design Parade Toulon 2016.

Les dossiers des candidats répondent à la problématique suivante: réaliser un projet d’aménagement et de décoration d’une pièce à vivre, dans le cadre de plans fournis par le festival et dans la contrainte d’un budget de 2000 euros qui pourra être complété par les prêts d’objets, de mobilier et de matériaux offerts par les partenaires du festival. Voici les 10 architectes sélectionnés pour le Grand Prix Design Parade Toulon – Van Cleef & Arpels et leurs projets seront visibles à l’Ancien Cercle Naval Vauban (que vous pourrez découvrir tout le long du week-end à certains horaires et ensuite, jusqu’au 24 septembre).   À l’issue de cette présentation et des rencontres avec le jury, le Grand Prix Design Parade Toulon – Van Cleef & Arpels sera décerné le samedi 01 juillet. Rendez-vous pris à 19h Place de l’ Équerre.

Les prix

Le Grand Prix Design Parade Toulon – Van Cleef & Arpels offre au lauréat, une bourse de 5 000€ offerte par Van Cleef & Arpels, une exposition personnelle à Toulon à l’été 2018, dans le cadre du Festival Design Parade #3, une exposition personnelle au Musée des Arts Décoratifs à Paris, une collaboration avec Moustache, qui développera avec le lauréat un papier peint panoramique qui rejoindra sa collection en 2018, la possibilité d’une bourse de 5000€ offerte par Blackbody pour une collaboration avec l’enseigne de luminaires design chez un client du lauréat, la possibilité de collaborer avec le Nouveau Musée National de Monaco pour la réalisation et l’adaptation du projet en compétition, un abonnement d’un an offert par le magazine Intramuros, un abonnement d’un an offert par le magazine FRAME, le livre Peter Marino Art Architecture offert par Phaidon.

La Mention Spéciale Eyes on Talents X Frame, qui récompense le lauréat pour l’excellence du design et l’innovation de son projet, bénéficiera d’une communication auprès des marques membres et de la communauté Eyes on Talents et dans le magazine Frame. D’autres prix peuvent être attribués, comme le Prix du Public et de la Ville de Toulon. Enfin, tous les designers sélectionnés reçoivent l’ouvrage Design Book offert par les éditions Phaidon et ainsi que le DVD Design -Volume 1 offert par Arte.

Les compétiteurs

Paul Brissonnet et Alexandre Benjamin Navet, Imajaghan, pièce à vivre
France, diplômés de l’École de Design Nantes-Atlantique et de l’ENSCI – les Ateliers, Paris

Le projet ambitionne de créer un environnement propice à la réflexion et à la production pour les créateurs en sommeil. Il s’agit de perturber les repères de l’habitat classique pour stimuler la recherche et rencontrer de nouveaux moyens d’expression.

concours toulon brissonet navet 2

Imajaghan © Paul Brissonnet et Alexandre Benjamin Navet

Mariam Bouchamane et Margot Cosyn, Liseuse au bain, salle de bains
Maroc / France, diplmées de l’École Camondo, Paris

Conçue comme une véritable pièce à vivre, la salle de bains est un espace pour prendre son temps, se prélasser et lire, un gynécée contemporain. Le sas d’entrée marque le premier passage depuis les pièces partagées de la maison vers l’intimité de la pièce pour soi. Il véhicule déjà les codes qui seront repris dans la grande salle et qui évoquent la Méditerranée paisible et lumineuse.

Mariam Bouchamane et Margot Cosyn 1

Liseuse au bain © Mariam Bouchamane et Margot Cosyn

 

Mark Daovannary, Alice Louradour, Samuel Bégis et Caroline Charrel, Pan, salon
France, diplômés de l’ENSAD, Paris

Composé à quatre, à la manière d’un cadavre exquis, ce salon est le terrain de jeu de créateurs aux profils complémentaires qui tendent à concilier art et architecture. Les murs sont considérés comme la toile blanche pour réaliser un tableau surréaliste en volume.

Mark Daovannary, Alice Louradour, Samuel Bégis et Caroline Charrel 1

© Mark Daovannary, Alice Louradour, Samuel Bégis et Caroline Charrel

 

Martial Marquet, Tool One, salle à manger
France, diplômé de l’ENSCI – les Ateliers, Paris

C’est à un happening convivial et participatif que nous convie ce projet. La salle à manger se construit en fonction des souhaits et des besoins de chaque invité. Il n’est pas question de passer les pieds sous la table et de consommer sans interagir avec ses voisins ou son environnement. Il s’agit de fabriquer le mobilier et l’aménagement de l’espace.

Martial Marquet

Tool One © Martial Marquet

 


Valentine Martin, Dans la cuisine d’Hervé, pièce à vivre

France, diplômée de La Cambre, Bruxelles

La pièce réunit deux fonctions en glissant de la préparation du repas vers la table à manger. Le souvenir des vacances entre amis au bord de l’eau colore l’ensemble d’authenticité généreuse. Les matériaux et les teintes sont choisis dans une gamme qui rappelle la Provence et invite à retrouver les plaisirs simples.

Valentine Martin 1

Dans la cuisine d’Hervé © Valentine Martin

 


Mathieu et Caroline Menager, Soleil délicieux Enfer, salon

France, diplômés de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Marseille

Au coeur de la maison, ce projet propose un espace de convivialité atypique pour susciter de nouveaux usages. La pièce est isolée de l’extérieur, plongée dans l’obscurité toutes les surfaces sont peintes de noir bleuté pour limiter au minimum la décoration et gommer les repères courants de temps et d’espace. Une scène est délimitée au centre, par le périmètre d’un losange peint en ocre doré sur le sol auquel répond en miroir la forme du caisson lumineux dépassant du plafond. De ce dispositif émane une douche de lumière tamisée dont l’intensité varie au fil des heures pour donner l’illusion d’une journée qui s’écoule.

Soleil Délicieux Enfer © Mathieu et Caroline Menager

 

Nastasia Potel et Mylène Vasse, Main Mise, salon
France, diplômés de l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles

Le bassin méditerranéen est interprété pour ses caractéristiques matérielles ; une étendue d’eau contenue par des frontières du littoral. L’antagonisme entre fluidité et rigidité, et l’affranchissement du cadre donné sont les points de départ de la conception du salon. L’aménagement et la décoration font écho à ces notions.

concours toulon potel vasse 1

Main Mise  © Nastasia Potel et Mylène Vasse

 

Catherine Ronziere et Pablo Figueroa, Panorama Inter Extérieur, chambre de méditation
France / Chili , diplômés de École supérieure des Beaux-Arts de Toulouse

Il est difficile d’attribuer une fonction précise à la pièce tant elle repose sur la définition que chacun lui donnera. Chambre, petit salon, boudoir, cachette, tout y est construit pour accompagner l’utilisateur avec quiétude et offrir un environnement favorable à la méditation.

Catherine Ronziere et Pablo Figueroa 1

Panorama Inter Extérieur © Catherine Ronziere et Pablo Figueroa

 

Emmanuelle Simon, Chambre sur l’eau, chambre
France, diplômée de l’École Camondo, Paris

Autour d’une architecture centrale, les aménagements se déclinent dans des matières naturelles aux tons de sable et de terre baignés d’une lumière filtrée. Les murs sont enduits d’argile à la main, le sol est en parquet clair et le plafond s’estompe derrière les vagues de voilages translucides qui s’animent au passage de l’air.

concours toulon simon 1

Chambre sur l’eau © Emmanuelle Simon

 

Mathilde Vallantin Dulac et Victor Levai , la Plage Abandonnée, chambre
France, diplômés de l’École supérieure des arts appliqués, Duperré, Paris

Se lover dans un nid, à l’abri de la chaleur écrasante de l’été et du tumulte des plages : une invitation douillette est lancée ! On entre dans une chambre d’apparence classique au sol recouvert de moquette et les murs sont tapissés de toile de lin tendu. L’atmosphère s’assourdit et on ressent déjà le calme feutré de la pièce, sous nos pieds les motifs dessinent les galets et le mouvement des vagues, ce sont les premiers signes de vacances.

Mathilde Vallantin Dulac et Victor Levai 1

la Plage Abandonnée © Mathilde Vallantin Dulac et Victor Levai

Les textes des projets des architectes d’intérieur en compétition sont signés de Magalie Guérin, directrice adjoint de la Villa Noailles.

Les expositions

En parallèle, des expositions seront proposées dans le centre-ville, créant un parcours artistique invitant à la découverte de l’architecture éclectique du centre ancien. Elles sont ouvertes au public gratuitement du 29 juin au 24 septembre 2017.

La Maison Hantée, Vincent Darré, Musée d’Art de Toulon

En découvrant la ville de Toulon et la côte qui l’entoure, je rêvais de vivre dans un de ces palais d’un autre temps qui surplombent des jardins en escaliers plantés de cypres, de pins, de parasols, de palmiers et d’aloès qui descendent jusqu’au rivage bleu outremer. Ces propriétés merveilleuses hantent mon imaginaire depuis l’enfance. Je prenais le train de Paris et arrivais au petit matin à Antibes chez ma grand-mère qui habitait un mas à Biot. Qui vit dans ces demeures presque hollywoodiennes ? Une comtesse aux pieds nus échouée dans une villa abandonnée ? En partant de cette obsession j’ai retourné la carte blanche que le Musée d’art de Toulon m’offrait pour raconter l’histoire de cette famille imaginaire de grands collectionneurs toulonnais depuis plusieurs générations. Puisant dans les extraordinaires réserves du musée, j’ai remonté l’arbre généalogique de cette cité méditerranéenne qui logea tant de riches excentriques.

vincent darre 10

Vincent Darré © Alix Malika

 

vincent darre 3

vincent darre 1

Vincent Darré, Dessin pour l’exposition au Musée d’Art de Toulon, 2017 © Maison Darré

 

vincent darre 8

La Suite Méditerranéenne, François Halard, Musée d’Art

C’est la première fois que François Halard réunit ses photographies prises autour de la Méditerranée, tirant un fil d’Ariane qui ne va pas jusqu’en Crète, mais de Majorque à Capri en passant par Arles, Aix-en-Provence, Roncocesi, Bomarzo, Rome et Gaeta. L’itinéraire dessine les contours d’un véritable tropisme développé par un photographe qui pendant des années a bien plus vécu et travaillé outre-Atlantique que sur les rivages de la Mare nostrum des Romains, mais n’a cessé d’y revenir, pour des explorations de plus en plus poussées…La photographie évoque la manière dont les époquess’entrechoquent, se croisent, se rencontrent autour de la Méditerranée

francois halard 1

francois halard 3francois halard 4francois halard 7

Q 0.0.1., Studio Quetzal, Ancien Cercle Naval Vauban

Le projet met en scène plusieurs objets domestiques autour d’une réflexion sur le vide, la matière et la trace de l’outil dans la création. L’espace se divise en deux volumes, à travers lesquels la perception met en relation l’objet dans une dimension architecturale. Par la dualité de ces volumes, cette scénographie exprime deux formes de contemplation par un jeu de clair-obscur et d’expression de matériaux.

studio quetzal

 

Maîtrise d’ouvrage, MTX broderie architecturale – Maison d’art de CHANEL, Ancien cercle naval Vauban

Fondé en 1939, l’atelier de broderie Montex s’est imposé comme l’un des partenaires les plus novateurs de la Haute Couture. Sous la direction artistique d’Annie Trussart depuis 1987, les réalisations de l’Atelier renouvellent le répertoire classique et proposent ainsi un regard neuf et contemporain sur les métiers d’art. Collaborant étroitement avec la célèbre Maison de la rue Cambon depuis de longues années, l’atelier Montex rejoint le groupe Chanel en 2011. En 2013, Montex fait encore bouger les lignes de la tradition en dévoilant son nouveau studio de création, MTX, qui transpose les savoir-faire de la broderie à l’échelle de l’architecture. En émancipant la broderie de son support traditionnel pour la mettre en espace, le studio MTX ouvre un nouveau territoire entre architecture intérieure et sculpture. Les créations de MTX prennent la forme de claustras qui rythment l’espace, de micro-architectures qui redéfinissent les volumes ou encore de textures murales qui habillent les surfaces. Les créations présentées au Cercle Naval de Toulon illustrent la diversité du vocabulaire formel et des techniques que le studio propose aux architectes, designers et décorateurs avec lesquels il travaille.

 

mtx 3

MTX Broderie architecturale, Fragment, showroom MTX © MTX

École Supérieure d’Art et de Design Toulon Provence Méditerranée, Ancien Cercle Naval Vauban

Sous la direction du designer Antoine Boudin et de l’artiste Olivier Millagou, les étudiants en design présentent Agriculture et design. Au-delà du matériau,  le sujet relève de l’observation de l’olivier comme une ressource (bois, fruits). Les étudiants récoltent, produisent de l’huile d’olive, dessinent et réalisent les contenants, en partenariat avec le CIRVA (Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques de Marseille). Accompagnés par le designer Sébastien Coroleani, le chêne liège, produit dans le Var, est observé selon la même démarche pour produire un ensemble de petits objets et assises.

 

esadtpm 4

Contenant à huile d’olive, prototype réalisé en partenariat avec le CIRVA Marseille, 2017 ©  Ecole Supérieure d’Art et de Design Toulon Provence Méditerranée

Archives du Cercle Naval, Rikkert Paauw, Ancien Cercle Naval Vauban

Rikkert Paauw, qui a obtenu la Mention Spéciale du Jury Design Parade Toulon 2016, met en scène les archives photographiques de l’Ancien Cercle Naval Vauban.

cercle naval 1

cercle naval 2

cercle naval 3

 

cercle naval 4Ancien Cercle Naval Vauban, 1933 ©  Fonds Marius Bar, Toulon

 

Féminin, Valentina Cameranesi, Galerie 1, Place Vincent Raspail

Première exposition personnelle du travail de Valentina Cameranesi. La scène se déroule dans un ancien salon de coiffure, là où l’on prend soin de soi. Les natures mortes de Valentina Cameranesi, associant vases, tissus et photographies, évoquent la nostalgie des années 1980. À cette époque, les coiffures étaient particulièrement stylisées, les intérieurs géométriques, et l’on ne redoutait pas les apparences excentriques. Le titre de cette exposition s’inspire des autocollants laissés sur la vitrine des salons de coiffure. C’était le sujet idéal pour Valentina Cameranesi qui traite d’une féminité perçue à une époque où les femmes étaient plus assurées, sensuelles et élégantes, avant l’adoption des silhouettes de la mode masculine par des femmes désireuses d’apparaître plus puissantes.

valentina cameranesi 3

Valentina Cameranesi, Donnina e Anfora © J. Morandell

 

valentina cameranesi 5
Valentina Cameranesi, Sans Titre © Valentina Cameranesi

 

valentina cameranesi 6

Valentina Cameranesi, Néfertiti © Valentina Cameranesi

 

valentina cameranesi 7

Valentina Cameranesi, Tunda © Camille Vivier

Worbays Village ECAL X VITRA, Port des Créateurs

À la suite d’un workshop dirigé par Camille Blin et Erwan Bouroullec, les étudiants en Master Design de Produit de l’ECAL – Ecole cantonale d’art de Lausanne présentent Workbays Village, un projet autour des systèmes d’agencement de bureau Workbays imaginés par Ronan & Erwan Bouroullec et édités par l’enseigne design Vitra. Avec les Workbays créés pour Vitra il y a quelques années, les designers français Ronan et Erwan Bouroullec, qui interviennent régulièrement à l’ECAL, ont conçu un système micro-architectural qui redéfinit l’environnement de travail et se démarque de l’agencement figé des bureaux. Ce système permet de moduler des espaces de retrait dans lesquels un individu ou un groupe peuvent accomplir une tâche déterminée. Les utilisateurs y trouvent ce dont ils ont besoin, surfaces de travail, sièges et, en cas de besoin, espace de rangement et électrification. Leur structure se compose de profilés d’aluminium fins et d’éléments muraux aux formes organiques en feutre de polyester pressé.

workbays village 1-1

workbays village 2-1

Workbays Village, Vue de l’exposition, Galerie de l’ECAL © ECAL/Younès Chauvin

Nouveau Téléphérique de Toulon, Atelier 360, Port des Créateurs, galerie Le Stardust

Soixante ans après sa création, le téléphérique du Mont Faron fait peau neuve. La tâche a été confiée aux designers toulonnais de l’Atelier 360 qui, après avoir reconsidéré le parcours signalétique et le mobilier du site en 2015, se sont penchés sur le design des cabines, éléments iconiques du paysage et du patrimoine de la ville. Une attention particulière a été portée sur l’expérience de l’usager en augmentant de 50 % les ouvertures sur l’extérieur : fenêtres élargies, hublot au sol, éclairage renforcé dedans et dehors. Conformes aux nouvelles normes de sécurité, les nouvelles cabines arborent désormais des lignes plus douces et légères. Du sol au câble en passant par l’ergonomie du poste de commande, tout a été revu, en gardant toujours à l’esprit les codes qui ont fait la popularité de ces petites cabines fifties.

telepherique 3

 

telepherique 1

Atelier 360, cabine du nouveau téléphérique de Toulon © Atelier 360

 

En Vrague, Antoine Grulier et Thomas Defour, Musée National de la Marine

Depuis sa création en 1814, le musée de la Marine ouvre ses portes pour la première fois à de jeunes designers sous l’impulsion du festival international Design Parade à l’initiative de la villa Noailles. Il ouvre ses réserves aux deux jeunes lauréats du Prix 2016, mention spéciale du jury, Antoine Grulier et Thomas Defour, qui l’explorent, l’effeuillent, les réinterprètent dans une scénographie inédite.

musee marine

Antoine Grulier et Thomas Defour au Musée National de la Marine © Superpoly (Atoine Grulier et Thomas Defour)

Life Aquatic, Yacht aménagé par India Mahdavi, galerie

C’est un yacht des années 1950, sous pavillon britannique, qu’Isabel Ettedgui et sa fille Gigi ont confié à la designer India Mahdavi (présidente du jury Design Parade Toulon 2016). Entièrement restructuré, la plupart des éléments de menuiserie qui en faisaient son charme ont été conservés et il a été restauré dans les règles de l’art sur le chantier naval de Plymouth par Stirling & Son.

 

life aquatic 2

life aquatic 6

India Mahdavi, Life Aquatic © India Mahdavi

 

 Les ateliers

Samedi 01 juillet, les lauréats du Prix du Jury Design Parade Toulon 2016, Antoine Grulier et Thomas Defour, vous convient à un atelier créatif au 2, rue du Noyer, à 11h30 et 15h30. Dimanche 02 juillet, c’est au tour de François Passolunghi , artisan installé dans les Alpes-Maritimes, de proposer un atelier-démonstration et fabrication d’objets en moelle de rotin à l’Ancien Cercle Naval Vauban à 11h30 et 15h30. Ces ateliers sont ouverts au public sur inscription auprès de mediation@villanoailles-hyeres.com

Les rencontres

Deux rencontres sont programmées dans le cadre de la Design Parade Toulon. Samedi 01 juillet, à 17h, une rencontre-discussion aura lieu au Musée d’Art en présence du designer et président du jury  Vincent Darré, du photographe  François Halard et de la rédactrice en chef du magazine IDEAT (partenaire du festival), Vanessa Chenaie . Le dimanche 02 juillet, nous assisterons à 11h à une projection du film « Une maison à Tanger « de Benoît Jacquot, sur la rénovation de la résidence d’Arielle Dombasle et Bernard-Henri Lévy à Tanger par la designer française de renommée internationale, Andrée Putman. Cette projection sera suivie d’un hommage à la décoratrice disparue en 2013 puis d’une discussion avec le philosophe Bernard-Henri Lévy.

Et le reste…

Un marché du design vintage sera installé sur la Place du Globe les 29 et 30 juin. Une bonne occasion pour découvrir les boutiques composant cette charmante place (Le Carré du Globe, l’Éphémère) et les expositions par les établissements culturels alentours (Maison de la Photographie, Metaxu, l’Axolotl). Enfin, parcourir Toulon, c’est flâner aux grés de ses ruelles atypiques, visiter les expositions des nombreuses galeries (Espace Castillon, Les Frangines) et ne pas oublier de siroter un verre sur les nombreuses places accueillantes (Place de l’Équerre., Petite Place de l’Équerre., Place Puget, Rue Paul Lendrin…)

INFORMATIONS PRATIQUES
Design Parade
2ème Festival International d’Architecture d’Intérieur
Du 29 juin au 24 septembre 2017
https://www.villanoailles-designparade.com/designparadehyeres