Temps de lecture : 44 secondes

François Cheval est notre invité de la semaine (lire son portrait publié le 3 juillet). A l’occasion de sa carte blanche, le curateur partage avec nous l’extrait d’un texte écrit pour l’exposition de Patrick Tosani, P.L.A.N.È.T.E.S. qui est actuellement présentée à la galerie In Situ !

 » La matière revient, lourde et granuleuse, translucide et liquide. La substance s’est confrontée à l’apparence. Elle s’est faite maquette dans un premier temps. La noblesse de l’argile a servi à la confection de Golems photographiques mus par la seule volonté de son concepteur. Le photographe, mûr désormais, s’éloigne donc de la mise en cause radicale des formes. Assuré et rassuré par sa connaissance de l’objet photographique, il compose plus qu’un monde personnel, il en crée un de toutes pièces. L’argile des séries précédentes, broyée et agglomérée, configure des masses, à la rondeur imparfaite, suspendues dans l’atelier. Les sphères mobiles, une par une, s’organisent selon une logique aléatoire déterminée par la lumière. Un univers bricolé et unique se dresse alors dans image1.JPGsa splendide absurdité. »
Extrait.
François Cheval

INFORMATIONS PRATIQUES
P.L.A.N.È.T.E.S.
Patrick Tosani
Du 21 juin au 21 août 2017
Galerie In Situ
14 Boulevard de la Chapelle
75018 Paris
http://www.insituparis.fr

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial