Temps de lecture : 1 minute et 58 secondes

Dernier jour des Rencontres d’Arles pour notre festivalière de choc Sophie Hedtmann – historienne de la photographie et journaliste – elle nous communique aujourd’hui ses dernières expositions coups de cœur !

Pour cette dernière journée, focus sur deux expositions, deux photographes qui tentent d’alerter le monde sur les dangers environnementaux… au cœur de ce désastre, le Glyphosate.

Au magasin électrique tout d’abord avec le travail de Mathieu Asselin et son effroyable enquête sur Monsanto. Des sites pollués affectent la population et l’environnement, avec un impact désastreux sur la santé et l’écologie.

> Mathieu Asselin
Monsanto, une enquête photographique
Du 3 juillet au 24 septembre 2017
Le Magasin électrique 13200 Arles
https://www.rencontres-arles.com/fr/expositions/view/145/mathieu-asselin

Ensuite rendons-nous dans le programme OFF au Mistral pour voir l’exposition de Pablo Ernesto Piovano sur sur l’épandage du glysophate en Argentine. « Fabian Tomasi, The shadow of success » est le dernier volet d’une série plus vaste intitulée « The Human Cost » primée à la fondation Manuel Rivera-Ortiz et au Prix Philip Jones Griffiths 2016. Constat accablant : en 1997, l’Argentine produit 11 millions de tonnes de soja transgénique. Dix-sept ans plus tard, le pays est le deuxième producteur mondial de cultures transgéniques avec une récolte annuelle de 51 millions de tonnes, couvrant 60% de la superficie cultivée du pays. A ce titre, il est est devenu une étude de terrain en catastrophe toxique avec des dizaines d’études scientifiques et enquêtes médicales confirmant l’impact des herbicides sur la santé d’au moins 1/3 de la population.

> Pablo Ernesto Piovano
Fabian Tomasi, The shadow of success
Du 3 au 9 juillet 2017
Centre de la résistance et de déportation du pays d’Arles – espace Frédéric Mistral 13200 Arles
https://www.pablopiovano.com

Toujours dans le programme du OFF, on retrouve trois expositions qui valent le détour. La première est organisée par le festival Circulation(s), elle présente l’étonnante série « The island of the colorblind » de la jeune photographe belge Sanne de Wilde.
Travail que vous avez peut-être découvert à paris lors de la dernière manifestation, mais ici à Arles, elle présente une installation inédite en France ! Ici, on découvre une population issue d’une petite île de l’océan Pacifique, en grande partie atteinte d’achromatopsie. Cette affection héréditaire engendrant un daltonisme total. La photographe nous donne à voir le monde à travers leurs yeux…

> Sanne de Wilde
The island of the colorblind
Du 3 au 8 juillet 2017
6 rue Balze 13200 Arles
http://voies-off.com/index.php/parcours-voiesoff2017/3079-sanne-de-wilde-the-island-of-the-colorblind

 

La seconde est l’exposition « Dust », rassemblant dans une exposition collective, les travaux de cinq photographes. Avec un coup de cœur particulier pour la série I Don’t Want to Disappear Completely de  Bérangère Fromont.

DUST
Exposition collective
Du 2 au 9  juillet 2017
31, rue de l’Hôtel de Ville 13200 Arles
http://voies-off.com/index.php/parcours-voiesoff2017/3093-dust-exposition-collective

On termine par l’exposition Supernatural organisée par le Studio Hans Lucas. Dont nous vous avons parlé dans l’édition d’hier :
Supernatural, Hans Lucas à Arles

> Supernatural
Du 3 au 6 juillet 2017
5 Rue Vernon 13200 Arles
http://voies-off.com/index.php/parcours-voiesoff2017/2958-studio-hans-lucas-l-hotel-particulier

Arles, demandez le programme !

Retrouvez tous les événements culturels arlésiens dans l’application Mowwgli (AppStore). Géolocalisez-vous pour trouver les événements du festival des Rencontres d’Arles ou du OFF: expositions, rencontres, vernissages ou soirées…

Télécharger l’application ou mettre à jour la nouvelle version !
>>> http://itunes.apple.com/fr/app/mowwgli/id1184953498?mt=8

Leave A Comment

Your email address will not be published.