Temps de lecture : 2 minutes et 6 secondes

Pour cette semaine arlésienne, c’est notre trender marseillaise Carine Dolek, qui partage avec nous ses bonnes adresses. L’été, le festival des Rencontres d’Arles enveloppe la ville de ses couleurs, aujourd’hui, place au guide de survie en milieu festivalier !

A Arles, chacun ses habitudes et ses quartiers. Moi j’aime bien manger au calme et au frais avant de courir de lieu d’expo en lieu d’expo. Et ça, c’est de la discipline. ça commence même dès le matin avec le fournil de la roquette, la boulangerie magique avec mignonne terrasse avec pergola où on peut aussi boire un café. Pour manger, quelques options différentes selon les humeurs. Le chardon est une merveille, avec ses chefs en résidence et ses cocktails aussi délicieux qu’originaux. Crabe émietté sur lit de fenouil glacé, cassatta de kumquats confits et ail noir, c’est l’aventure, et c’est inoubliable, (et ça vaut bien ses 40 euros). La Bohème rue Balze offre une adorable terrasse sur cour et un menu copieux et savoureux, un véritable petit délice bien caché des festivaliers, qui a aussi la bonne idée de proposer des menus végétariens à 18 euros. Le thon à peine cuit et le gaspacho resteront à jamais dans le petit coeur ému de mon estomac. Le 22, pour l’option pizza, est incontournable. Pour les dejs rapides, la médina est un snack familial et accueillant, avec petite terrasse sur la place Doumer, qui propose des bricks (aux câpres, miam), des assieettes, et surtout le thé à la menthe et le gâteau tunisien qui recharge bien comme il faut le compteur. Pour les sandwiches, oui  il y a deux écoles, mon coeur à moi penche du côté du Comptoir du sud. Les produits sont ultra frais, les salades parfaites (coriandre lentilles…) tout comme les desserts ( ô moelleux à la chataigne, ô financier à la cerise…). A 16h, la glace s’impose, et s’il n’y a pas de queue devant Soleileïs, c’est qu’il est fermé. Prune sauvage, citron, gingembre, abricot, le temps de finir son cornet on arrive à la boutique TTC, car les valises, aussi grandes qu’ellles soient, ne contiennent jamais assez, et que le fond du magasin se transforme vite en essayage collectif. Oui, jai acheté la robe sur laquelle tout le monde a crié waou, même le monsieur de la cabine d’a côté qui essayait un pantalon. Qui faisait très brit pop, mais c’était celui qui lui allait le mieux, toutes les filles lui ont dit de l’acheter. Tout ça avec le sourire et la bonne humeur. ET hop, on arrive bien à l’heure de l’apéro. Une mauresque au Chiquito, car oui, il y a une pette terrasse sans l’agitation du boulevard des Lices (la terrasse à Arles c’est l’équivalent d’une bouée de sauvetage). Avec un peu de chance (et de volonté, beaucoup de volonté) on a réussi à  caser quelques expos dans les interstices de ce programme bien chargé.

Le chardon
37 rue des arenes
13200 Arles
La medina
rue des porcelets
13200 Arles
La boheme
6 rue balze
13200 Arles
La boutique TTC
Le Glacier Soleilleïs
16 rue du docteur fanton
13200 Arles
Le comtoir du sud
2 rue Jean Jaurès
13200 Arles
Le chiquito bar tabac
au coin de la rue du president wilson
13200 Arles
Boulangerie Le Fournil de la roquette
9 rue fleury prudhon
13200 Arles
Le 22
22 place paul doumer
13200 Arles

Leave A Comment

Your email address will not be published.