Temps de lecture : 3 minutes et 45 secondes

Transhumance, une exposition-parcours d’œuvres du Centre National des Arts Plastiques au Pays de Vassivière

Le lac de Vassivière, à la frontière entre la Creuse et la Haute-Vienne dans la partie nord du Parc National de Millevaches Limousin, sera tout l’été le théâtre de « Transhumance », une exposition-parcours composée d’œuvres de la collection du Centre national des arts plastiques (Cnap) dans l’espace public.

Intitulé « Transhumance », ce projet fédérateur se développe sur 3 terrains. Il s’étend, en visite libre, sur les six communes rurales avoisinantes (Beaumont-du-Lac, Gentioux-Pigerolles, La Villedieu, Nedde, Peyrat-le-Château, Saint-Amand-le-Petit), se poursuit sur l’eau, sur l’Ile de Vassivière avec son centre d’art et son Bois de sculptures. Il se termine, et ce n’est pas le moins original, sur le terrain des ondes puisque sur Radio Vassivière sera diffusée chaque jour en nocturne une œuvre sonore différente. Vous pourrez entendre notamment des œuvres de Laurie Anderson, Biosphère, Philippe Katherine et Pierre Bondu ou encore Melik Ohanian pour ne citer que les plus connus.

Sur le parcours reliant des communes rurales du Lac de Vassivière

Installées dans l’espace public, les oeuvres sélectionnées dialoguent et interagissent avec leur environnement et modifient le regard porté sur l’espace, sur l’histoire ou sur l’identité des lieux qui s’en trouvent inévitablement métamorphosés. Porteuses de lien social et politique, elles créent un rapprochement intime entre un territoire rural, souvent abonné, la création contemporaine, et des artistes nationaux et internationaux.
On pourra y découvrir des sculptures monumentales, des œuvres sonores, vidéos ou végétales ou encore des œuvres à protocole… réalisées par Hicham Berrada, Olivier Cadiot, Michael Dans, Edith Dekyndt, Mona Hatoum, Vera Molnar, Jean-Michel Othoniel, Anne de Sterk et Lois Weinberger.

Sur l’île de Vassivière

Au Centre d’art, une exposition collective, à la dimension politique, prolonge la réflexion sur le rôle de l’art au sein de l’espace public et notre société, avec notamment des œuvres de Siah Armajani, Maja Bajevic, Simon Boudvin, Luis Camnitzer, Gilles Clément, Enzo Mari…

Par exemple le plasticien et architecte, Simon Boudvin qui porte un regard critique sur notre histoire socio-culturelle et architecturale et s’intéresse tout particulièrement aux territoires délaissés et les stigmates des villes post-industrielles. Pour Pylône 02 (Québec), qu’il présente ici, il s’inspire de la technique de l’anastylose – terme qui désigne la reconstruction d’un monument en ruine – pour reproduire au deux-tiers une imposante structure de fer, qu’une tempête a pliée en 1998 dans la vallée du Saint-Laurent, au Canada. Il propose ainsi une sorte de colosse mythique tombé à terre, qui témoigne de la fragilité de nos constructions urbaines.

Dans le Bois de sculptures qui compte déjà une soixantaine d’œuvres vous pourrez également découvrir deux nouvelles commandes d’œuvres à protocole activées pour la première fois, l’intervention paysagère de Liliana Motta, tout en subtilité, et l’installation vouée à un astre de Reto Pulfer.

Quelques rendez-vous spécifiques viennent enrichir cette programmation estivale, comme des week-ends musicaux, des journées thématiques, des événements lors des journées du patrimoine, des résidences de recherches et de création au Château de l’île ou encore un colloque pour clôturer cette « Transhumance » limousine.

INFORMATIONS PRATIQUES
Transhumance
Commissaires : Sébastien Faucon & Marianne Lanavère
Du 25 Juin au 5 Novembre 2017
Exposition au Centre international d’art et du paysage, dans le Bois de sculptures de l’île de Vassivière, dans les communes de Beaumont-du-Lac, Gentioux-Pigerolles, La Villedieu, Nedde, Peyrat-le-Château, Saint-Amand-le-Petit et sur Radio Vassivière et dans l’espace public
Centre International d’Art et du Paysage
Île de Vassivière
87120 Beaumont-du-Lac
France
+33 (0)5 55 69 27 27
http://www.ciapiledevassiviere.com

RADIO VASSIVIÈRE
Sur 88.6 FM (Royère-de-Vassivière) et 92.3 FM (Meymac)

LE CENTRE INTERNATIONAL D’ART ET DU PAYSAGE :
Situé dans le Parc Naturel Régional de Millevaches, sur une île au milieu d’un lac artificiel, le Centre international d’art et du paysage est un centre d’art en milieu rural qui, depuis plus de trente ans, promeut les arts visuels, auprès d’un territoire atypique, de populations locales dispersées, d’écoles, de collectivités, d’amateurs d’art et de touristes. Il se décline sous trois entités :
– Un Bois de sculptures – ouvert à tous, toute l’année, jour et nuit – et ses soixante œuvres d’art public qui transmettent une histoire des pratiques artistiques modernes et contemporaines.
– Un programme d’expositions valorise la création toutes disciplines du national à l’international. Les artistes invités sont accompagnés en amont de leur création jusqu’à la présentation de leur projet sur des problématiques qui sont en lien avec l’identité du territoire et participent à la réflexion générale sur la place de l’art dans le contexte rural.
– Avec son programme de résidences, le centre d’art renforce le dynamisme local en créant des connexions entre les pratiques des artistes, parfois étrangers, et les compétences propres des habitants.

LE CENTRE NATIONAL DES ARTS PLASTIQUES (Cnap)
Le Centre national des arts plastiques, établissement public du ministère de la Culture, encourage et soutient la création en France dans tous les domaines des arts visuels et notamment la peinture, la performance, la sculpture, la photographie, l’installation, la vidéo, le multimédia, les arts graphiques, le design ainsi que le design graphique.
Dans le cadre de ses missions, le Cnap apporte une attention particulière à l’innovation et à l’émergence de la création contemporaine. Il accompagne la recherche artistique en allouant des bourses de recherche à des artistes engagés dans des démarches expérimentales et soutient les projets des professionnels de l’art contemporain (galeries, éditeurs, restaurateurs, critiques d’art, etc.) par des soutiens financiers. Le Cnap valorise les projets par des actions de diffusion en partenariat avec d’autres institutions culturelles. Il poursuit enfin une mission d’information auprès des artistes et des institutions.
Le Cnap gère également une collection nationale, le Fonds national d’art contemporain, qu’il enrichit, conserve et fait connaître en France et à l’étranger par des prêts et des dépôts.
Aujourd’hui constituée de près de 100 000 œuvres acquises auprès d’artistes vivants, cette collection constitue un fonds représentatif de la scène artistique contemporaine dans toute sa diversité. La collection s’enrichit tous les ans de nouvelles acquisitions et de commandes résolument prospectives.
http://www.cnap.fr

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial