Temps de lecture : 2 minutes et 20 secondes

Les deux nouvelles monographies du Prix HSBC pour la Photographie viennent d’être éditées pour compléter la collection qui comporte maintenant pas moins de 44 ouvrages photographiques. Le lancement s’est déroulé lors du festival des Rencontres d’Arles la semaine passée, les festivaliers et visiteurs ont ainsi pu découvrir les livres de Mélanie Wenger et Laura Pannack, lauréates de cette édition 2017.

Les deux séries primées prennent ainsi vie dans un ouvrage d’une centaine de pages. Sous la direction de Christian Caujolle (directeur de la collection) et de Maria Garcia Yelo, la conseillère du Prix, ces deux ouvrages co-édités par HSBC et Actes Sud ont été pensés pour mettre en valeur le travail de chacune des lauréates. Malgré une contrainte de forme, le livre doit toujours être du même format (22 x 28 cm) avec une couverture rigide cartonnée, et une typographie commune. Ce sont dans les petits détails, que les singularités de l’une et de l’autre sont révélés.

Mélanie Wenger a remporté le Prix avec sa série « Marie-Claude »,  débutée en 2014 On plonge dans l’univers clos de cette femme solitaire qui s’est créé son propre monde. Mélanie pose un regard emphatique et sans préjugé sur cette oubliée de la société. En couverture, le portrait de Marie-Claude, les yeux vers le sol, les mains croisées. Dès la prise en main du livre, on sent que la priorité à été donné à la sensibilité avec un revêtement texturé en couverture et un papier mat. Dans la mise en page, on découvre une belle place laissée à l’image. Des photos pleine page, en double page et aucun texte pour nous apporter d’informations supplémentaires. De la photo, uniquement de la photo ! Au fil des pages, on découvre la protagoniste à travers ses portraits et son environnement, il faudra attendre la fin du livre pour découvrir le texte de la photographe et les légendes des images.
En quatrième de couverture, un portrait de Marie-Claude en réponse à celui de la couv’, une main posée sur le front et la tête levée.

Pour Laura Pannack, après une prise en main plus classique, on découvre en page de garde de début et de fin, deux agrandissements que l’on perçoit comme étant des fragments de glace, contrastant ainsi avec le reste du sa série Youth Without Age, Life Without Death réalisée dans un endroit reculé de Roumanie. Inspirée par les contes populaires balkaniques, cette série éthérée questionne la nature de la jeunesse, le vieillissement et la mort.
Une mise en page très aérée sur papier satiné, dans la première partie de l’ouvrage, les photographies sont présentées sur chaque recto, avec de large bord blanc et la légende placée en bas de page. Au centre on découvre un cahier avec un entretien entre la photographe et Thiago Nogueira. Dans la seconde partie du livre, une sélection d’une vingtaine d’ « Image de la Semaine »; les photographies sont plus grandes, toujours sur la page recto, le témoignage lui fait face sur la page de gauche…

INFORMATIONS PRATIQUES
> Against The Dying of The Light
Laura Pannack
Editions Actes Sud / Prix HSBC pour la Photographie
Français / Anglais
22,0 x 28,0 cm,  104 pages
Sortie : Juillet 2017
ISBN – 978-2-330-07743-3
20€
> Marie-Claude
Mélanie Wenger
Editions Actes Sud / Prix HSBC pour la Photographie
Français / Anglais
22,0 x 28,0 cm,  104 pages
Sortie : Juillet 2017
ISBN – 978-2-330-07744-0
20€

EXPOSITIONS EN COURS / A VENIR (Exposition Itinérante)
Laura Pannack & Mélanie Wenger
Lauréates 2017 du Prix HSBC pour la Photographie
> Du 17 juin au 30 septembre 2017
Gallifet Art Conter
52, rue Cardinale
13100 Aix en Provence
http://www.gallifet.com
> 6 octobre au 4 novembre 2017
Maison de la Photographie
rue Nicolas Laugier
83000 Toulon
> Du 10 novembre au 9 décembre 2017
Arrêt sur l’Image Galerie
Cours du Médoc
33000 Bordeaux

En savoir plus :
http://prixhsbc.evenium.com
http://laurapannack.com
http://www.melaniewenger.be

A Lire :
Interview avec Mélanie Wenger
Interview avec Laura Pannack

Leave A Comment

Your email address will not be published.