Temps de lecture : 2 minutes et 55 secondes

Tout ne tourne pas rond à la Maison Louis Carré avec La Politesse de Wassermann de Laëtitia Badaut Haussmann, un rêve éveillé travesti en cauchemar. En région parisienne, dans les Yvelines plus précisément, une magnifique demeure signée de l’immense architecte Alvar Aalto, la Maison de Louis Carré propose une exposition intitulée la Politesse de Wassermann de l’artiste Laëtitia Badaut Haussmann.

Dans une recherche sensible sur les questions d’histoire et de mémoire, Laëtitia Badaut Haussmann s’intéresse aux lieux, aux flux, aux images et aux récits de notre monde comme à des matériaux à part entière. Par un travail de recadrage et de réappropriation, elle crée de nouveaux espaces où émergent des fragments de réalité, enfouis ou invisibles, qui, une fois remontés à la surface, se confrontent aux temps présents.

La Maison Louis Carré fait parti de ce patrimoine architectural au même titre que la Villa Cavroix de Robert Mallet-Stevens à Croix dans le nord, la Villa Savoye de la Corbusier à Poissy. Elle fut la demeure du galeriste et collectionneur Louis Carré et créée comme un lieu où la vie privée fusionnait avec les affaires de son propriétaire allant de séances de travail avec Jean Cocteau aux parties d’échecs avec Marcel Duchamp. L’amitié qui unissait le couple Carré à Alvar Aalto et son épouse leur a permis d’être complices de la création d’un lieu souhaité comme une œuvre d’architecture et de design totale, favorable à générer une énergie hors pair lors des garden-parties et réceptions régulières. La villa, conçue autant comme un écrin pour les collections d’art contemporain de Louis Carré que comme un lieu de repos en famille, est remarquable par la fluidité des déplacements et la perfection de la lumière. Les espaces intérieurs font largement appel au bois, matériau de prédilection d’Aalto. Il dessine et fait réaliser les multiples lampes à éclairage indirect qui animent les pièces. Meublée des créations de l’architecte, la maison sera cédée par les héritiers d’Olga Carré, à l’Association Alvar Aalto en France. Conservée sans aucune altération du plan original avec la totalité de son mobilier, elle offre au visiteur le modèle sensuel d’un art d’habiter nordique.

La Maison est encore aujourd’hui habitée par de nombreuses traces de sa vie antérieure : mobilier, vêtements, livres, vaisselle, flacons de parfums, etc. Il y manque cependant les œuvres d’art qui participèrent à la conception de l’architecture mais il semble toujours possible d’entrer dans cette vie sociale, culturelle et artistique du XXème siècle. Laëtitia Badaut Haussmann a composé une œuvre in situ. Soulignant les symétries perdues du modernisme et faisant écho à la présence des femmes qui ont été les forces motrices d’Aalto ou de Carré, l’artiste invoque un espace peuplé de fantômes et de désirs pour accueillir les visiteurs du XXIème siècle fascinés par la poésie du lieu et ses réminiscences. Laëtitia Badaut Haussmann s’inspire librement de l’architecture moderne d’Aalto, d’influences littéraires où la bourgeoisie déviante de la première moitié du XXe siècle produit une image de fond d’un surréalisme contemporain.

Laëtitia Badaut Haussmann (née en 1980) vit et travaille à Paris. Elle est diplômée de l’École nationale supérieure d’art de Paris-Cergy. En 2010, elle a participé au 55e Salon de Montrouge et à l’exposition « Dynasty » au MAMVP et au Palais de Tokyo.
Elle a ensuite intégré le programme du Pavillon au Palais de Tokyo (2011-2012) et a été lauréate de la résidence de la Villa Kujoyama en 2016. Elle est représentée par la galerie Allen (solo à la FIAC/secteur Lafayette et Art-o-Rama, 2015). Son travail a fait l’objet de plusieurs expositions personnelles et collectives, dont FUTURA (Prague, CZ), Syntax (Lisbonne, PT), La Galerie (Noisy-le-Sec, FR), Hepworth Wakefield (UK), MRAC (Serignan, FR). Ses oeuvres sont présentes dans la collection du Centre national des arts plastiques (CNAP) ainsi que dans celle du FRAC Champagne-Ardenne. Elle est représentée par la galerie Allen.

INFORMATIONS PRATIQUES
« La Politesse de Wassermann »
Laëtitia Badaut Haussmann
Du 25 juin au 3 septembre 2017
Maison LOUIS CARRÉ
2, chemin du Saint-Sacrement
78490 Bazoches-sur-Guyonne
T : 01 34 86 79 63
Site internet : http://www.maisonlouiscarre.fr

Commissaires : Laurent Fiévet et Silvia Guerra, respectivement directeur et directrice artistique de Lab’Bel. En collaboration avec Ásdís Ólafsdóttir
Lab’Bel est le laboratoire artistique du groupe Bel. Il a été créé au printemps 2010 dans le but d’engager Le Groupe Bel dans une démarche d’intérêt général de soutien à l’art contemporain. Les activités de ce laboratoire d’idées au ton impertinent se partagent entre la constitution d’une collection d’art contemporain, aujourd’hui en dépôt au Musée des Beaux-Arts de Dole, et la réalisation d’expositions et d’événements artistiques en France et en Europe.
http://www.lab-bel.com/fr/

Galerie Allen
59 Rue de Dunkerque,
75009 Paris
http://www.galerieallen.com/

 

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial