Temps de lecture : 1 minute et 19 secondes

Evénement de l’été au Musée Régional d’art contemporain Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, l’exposition personnelle de Neil Beloufa à l’invitation de Sandra Patron, directrice du lieu.
Sous le titre de « Développement durable » premier indice d’une volonté évidente de l’artiste de nous mettre en déroute, le vaste réseau d’installations mis en œuvre décline les troubles et leurres de notre société et ses codes de représentation, sous le vernis du politiquement correct.

Câbles, caméras de surveillance, machines orphelines, objets indéterminés, prothèses sonores, prolifèrent à l’image du flux constant d’images en circulation dans nos vies. Atmosphère aseptisée, semi pénombre, jeux de projection qui enveloppent totalement le spectateur en proie au doute et à l’inconfort. Ses pulsions scopiques sont sans cesse sollicitées par un tel spectacle où les faux semblants règnent : ce « bar Schnegen » est-il vraiment destiné à la consommation ou un comptoir de douane ?, ces lits design invitent-ils au repos ou à l’accueil des réfugiés ? ce Monopoly joué par des adolescents est-il animé de bonnes intentions ?  ou devenu partie de dupes capitaliste visant l’Ukraine.
Déjouer les attentes, dénoncer la voracité ambiante (« Bonne appétit »), détourner les codes et stéréotypes l’artiste franco-algérien à la carrière fulgurante (exposition au MoMa en 2016, nominé Prix Marcel Duchamp, lauréat AudiTalents awards) nous y invite dans une œuvre d’art total qui conjugue le futur au présent à travers des stratégies d’anticipation redoutablement séduisantes.

Ne manquez pas lors de votre visite, une partie de la collection Lempert « Honey, I rearranged the collection » rarement montrée, soit 500 posters d’artistes des années 1960 à nos jours. Un voyage à travers l’histoire de l’art. (En collaboration avec Culturgest, Lisbonne).

Egalement le cabinet d’arts graphiques met à l’honneur la série « Gravitation » de Pauline Zenk à partir d’images d’archives des 1ères migrations espagnoles dans le sud ouest au XXème siècle, des destins tragiques où le corps devient métaphore de l’altérité. Entre peinture et photographie, intime et universel, l’artiste décrit notre rapport fragile et complexe à la mémoire collective.

INFOS PRATIQUES :
> Neil Beloufa. « Développement durable »
Jusqu’au 22 octobre 2017
> « Honey, I rearranged the collection ». Posters de la collection Lempert
> Pauline Zenk. « Gravitation »
Jusqu’au 8 octobre 2017
Musée régional  d’art contemporain
146 avenue de la plage
34410 Serignan
http://mrac.languedocroussillon.fr/

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial