Temps de lecture : 1 minute et 33 secondes

Tout l’été, Mowwgli vous invite à partir à la découverte d’expositions de qualité proposées dans les régions françaises . Normandie, Nouvelle Aquitaine, Grand Est, Hauts de France, l’offre est de très haut niveau qu’elle soit élaborée par les institutions publiques ou privées. Nos rédacteurs ont rapporté dans leurs valises ses pépites et leur donnent une belle place dans notre #ProgrammationEstivale.

A Dreux, L’Ar(T)senal, le centre d’art contemporain d’Eure-et-Loir, propose une retrospective du photographe Stéphane Couturier. Sa démarche artistique bouscule les conceptions traditionnelles des codes de la photographie d’architecture. Car ses grands formats interpellent dès l’entrée.

Son processus de création est complexe mais le résultat n’en est que plus limpide. Stéphane Couturier aime se positionner, non pas en photographe d’architecture, mais en photographe de l’urbain. Il déjoue par ses prises de vues qu’il manipule, les images collectives que nous avons d’une chaine de montage automobile, d’un grand ensemble d’habitation ou d’échangeurs d’autoroute. Sa recherche, aux frontières de l’approche scientifique, propose au final une réalité…mais une réalité plus alternative.

A l’heure où la réalité augmentée fait son entrée dans le monde de l’art, avec les visites virtuelles en mode VR dans les musées, Stéphane Couturier propose des lieux qui se transforment sous nos yeux, qu’il fixe pour les recomposer, tel un jeu de construction, et obtenir une sorte de mosaïque. Sa technique de superposition d’images résoudrait presque le dilemme que les artistes portent « capter sans figer le mouvement ».

Pour cette exposition, Stéphane Couturier propose également une installation hors-norme de 23 mètres de long qui reproduit la façade d’immeubles à Alger, ceux de la cité Climat de France, construite durant la guerre d’Algérie par l’architecte Fernand Pouillon.

Une cité de cinq mille appartements, qui mêle inspiration ottomane et modernité et résistait à la mode du béton armé en vogue à l’époque. L’artiste a réalisé une vingtaine de prises de vue pour rendre compte d’un ensemble topographique impossible à saisir à l’oeil nu.

Une oeuvre magistrale et hypnotique qui crée un atlas architectural et humain de cette cité hors du commun.

INFORMATIONS PRATIQUES
Rétrospective de Stéphane Couturier
Du 6 mai au 10 septembre 2017
L’ar(T)senal
6, place Mésirard
28000 Dreux
Tous les jours, sauf le lundi, de 14 h 30 à 18 h 30. Entrée libre.
02.37.38.87.54
https://www.facebook.com/arTsenal.officiel/
http://www.stephanecouturier.fr

A VOIR EGALEMENT
Alger, Climat de France
Stéphane Couturier
Du 1er juillet au 17 septembre 2017
Artothèque de Caen
Palais Ducal, Impasse Duc Rollon
14000 Caen
http://www.artotheque-caen.net

Leave A Comment

Your email address will not be published.