Temps de lecture : 1 minute et 51 secondes

Le 13 juillet dernier, nous vous présentions l’exposition photographique présentée à la Maison Guerlain, qui chaque année propose  une « carte blanche ». Valerie Belin est l’artiste invitée pour évoquer la marque sur le thème retenu cette année « Les femmes vues par les femmes : Révélation ».

Cette exposition est aussi un dialogue inattendu entre les femmes collaboratrices de la Maison Guerlain et les artistes exposées. Chacune d’entre celles, qui a accepté de se prêter au jeu, a sélectionné une image et en livre son « interprétation »: une double lecture fraiche et inédite qui donne une dimension personnelle et dénote d’une attention particulière de Guerlain pour l’image. Aujourd’hui, nous rencontrons Ann-Caroline Prazan, Directrice Marketing Parfums et Directrice Artistique de la boutique Guerlain au 68 avenue des Champs-Elysées.

Mowwgli : Vous avez participé au processus de sélection et avez visité les collections de la MEP. L’accompagnement de Jean-Luc Monterosso, sa connaissance et son empathie semble avoir été très structurant et rassurant pour créer cette exposition. Comment perceviez-vous, avant cette expérience, le médium photographique ?
Ann-Caroline Prazan : La photographie est une part importante de mon quotidien. En évoluant depuis toujours dans les secteurs de la Mode, du Parfum ou des Cosmétiques de Luxe, j’ai eu beaucoup à travailler sur les visuels qui donneraient à montrer les produits au Grand Public. Ces derniers sont souvent réalisés par de grands photographes, de mode notamment, comme Paolo Roversi par exemple. Ce sont de vrais artistes que j’ai eu la chance de rencontrer lors de shootings pour des campagnes de communication.

Mowwgli : Pour l’exposition, vous avez choisi une photographie de Sarah Moon. Qu’est ce qui a motivé ce choix ?
A-C. P. : Sarah Moon fait pour moi partie de ces photographes qui élaborent leurs photos comme de véritables tableaux. Cette image est comme un rêve et je ne peux m’empêcher de penser qu’un tel raffinement et une telle délicatesse donnent à sentir que l’artiste est une femme. Le bouger produit laisse une grande place à l’imagination et le regard de la photographe sur cette femme est infiniment doux. Sarah Moon aime à citer cet extrait de Fernando Pessoa qui lui ressemble « Ce que nous voyons n’est pas fait de ce que nous voyons, mais de ce que nous sommes. » Issey Miyake est un des plus grands stylistes de notre époque et sa contribution à la mode est exceptionnelle. C’est un créateur au sens premier du terme, un inventeur, un architecte de la pureté, il n’était pas étonnant que Sarah Moon choisisse un modèle qui illustre si bien le travail de cet homme hors du commun.

Mowwgli : Peut-on dire que cette image vous ressemble, souligne (ou atténue) un trait de votre personnalité ?
A-C. P. : Cette image me ressemble parce qu’elle est habitée par une vraie passion pour la mode. J’ai travaillé longtemps pour la maison Balenciaga et cet univers continue de m’enchanter. Des créateurs comme Issey Miyake sont de véritables designers, des artistes hors pair, des architectes de la mode, qui sculptent le corps de la femme et le sublime

INFORMATIONS PRATIQUES
Les femmes vues par les femmes
Jusqu’au 27 août 2017
Maison Guerlain
68 Avenue des Champs Elysées
75008 Paris
http://www.guerlain.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial