812 Views |  4

La Photographie vue par les femmes de la Maison Guerlain
Delphine Jelk

Temps de lecture : 1 minute et 35 secondes

Le 13 juillet dernier, nous vous présentions l’exposition photographique présentée à la Maison Guerlain. Cette année, Valérie Belin s’est vue offrir une « carte blanche » pour évoquer la marque sur le thème retenu « Les femmes vues par les femmes : Révélation ».

Cette exposition est aussi un dialogue inattendu entre les femmes collaboratrices de la Maison Guerlain et les artistes exposées. Chacune d’entre celles, qui a accepté de se prêter au jeu, a sélectionné une image et en livre son « interprétation »: une double lecture fraiche et inédite qui donne une dimension personnelle et dénote d’une attention particulière de Guerlain pour l’image. Aujourd’hui, nous rencontrons Delphine Jelk, Parfumeur Guerlain.

Mowwgli : Vous avez participé au processus de sélection et avez visité les collections de la MEP. L’accompagnement de Jean-Luc Monterosso, sa connaissance et son empathie semble avoir été très structurant et rassurant pour créer cette exposition. Comment perceviez-vous, avant cette expérience, le médium photographique ?
Delphine JelkLe médium photographique permet de voir plus intensément. Voir, poser son regard à travers l’objectif afin de cerner et saisir le sujet qui va rencontrer la lumière ! Capter l’instant de beauté pour faire naître l’émotion et ensuite la partager. Tout comme le parfum, la photo est évidemment un formidable vecteur de souvenirs – mais elle est plus facile à conserver !

Mowwgli : Pour l’exposition, vous avez choisi une photographie de d’Alice Springs. Qu’est ce qui a motivé ce choix ?
D. J. : Cette photo de Sheila Metzner et ses filles prise par Alice Springs m’a tout de suite émue.
J’aime l’idée de la photographe qui photographie la photographe. Il y a forcément une complicité entre elles à ce moment-là qui les rend exigeantes, précises l’une envers l’autre. Cela se ressent, c’est émouvant. J’aime beaucoup les portraits, c’est une mise à nue donc un don de soi d’une certaine manière. Il y a là un geste très courageux.
Cette photo est forte car elle évoque à la fois la transmission et la liberté d’être soi. Regarder dans la même direction pour l’une et ouvrir son regard vers l’extérieur pour l’autre. La ressemblance et la différence. N’est-ce pas le cheminement le plus complexe que celui d’appartenir, de perpétuer, de transmettre, tout en étant libre d’être soi ?

Mowwgli : Peut-on dire que cette image vous ressemble, souligne (ou atténue) un trait de votre personnalité ?
D. J. : J’ai une sœur qui est très différente de moi, nous sommes opposées et pourtant nous sommes très proches. Nous avions toutes les deux un rapport très différent avec notre mère.

INFORMATIONS PRATIQUES
Les femmes vues par les femmes
Jusqu’au 27 août 2017
Maison Guerlain
68 Avenue des Champs Elysées
75008 Paris
http://www.guerlain.com