Temps de lecture : 2 minutes et 27 secondes

Bubble, l’appli dédiée à la gestion de votre collection BD, nous propose chaque vendredi de découvrir une BD à déguster sans modération pendant le week end, bien au chaud dans votre canapé ou à la terrasse d’un café…

« La mère d’Hitler. Tu la dézinguerais pas, si t’en avais l’occasion ? »

On critique souvent les adaptations ciné –NE NIEZ PAS– on le fait tous, mais pour une fois : j’ai vu le film avant de lire l’album et j’ai aimé les deux. On m’avait prêté le DVD (oui, à l’époque on se prêtait des DVD et internet n’était pas illimité) de Ghost world avec un de mes acteurs préférés Steve Buscemi (et une très jeune Scarlett Johansson, inconnue à l’époque). J’avais adoré.
Plus tard avec l’album en main, j’ai découvert le travail fascinant de Daniel Clowes… De David Boring à Eightball je me jetais sur tout ce qui existait en français avant d’attendre les sorties quasi simultanées de LLewellyn, Le Rayon de la mort, Wilson, et Mister Wonderful, en 2010–2011.

Et puis, une longue attente de cinq ans pour la sortie de Patience cette année (je vous fais grâce des jeux de mots). Pour la première fois, il propose un récit d’un bloc, non prépublié en épisodes comme tous ses livres précédents et s’attaque à une histoire complexe et cyclique. Paradoxes temporels, réflexions sur le passé et les choix personnels ; Clowes cherche à embarquer son lecteur dans cette histoire d’amour à tiroirs. Une quête autour de ces moments où notre vie a basculé, un tourbillon de questions « et si je n’avais pas fait/dit ça… » : une obsession du doute où l’on réécrit sans cesse l’histoire dans sa tête.

Comme une galaxie étirée sur plusieurs décennies, tout tourne autour de cet amour de jeunesse Patience, qui se découvre enceinte au début du récit. À travers les yeux de Jack le lecteur est invité à épier, retenir, comprendre le monde de la jeune femme jusqu’au drame qui a ouvert cette croisade temporelle. La construction des planches épouse cette distorsion et explore de nouvelles formes ; laissant plus de place à un dessin qui est devenu plus noir et plus inquiétant malgré les couleurs rétro et pop de l’album. Deux silhouettes suffisent à lancer l’action et les portraits pleine page se multiplient ; un virage dans la carrière de l’auteur qui abandonne l’humour noir et le cynisme pour explorer au plus profond la trame essentielle de cette histoire d’amour qu’il rejoue depuis quelques albums.

« — Je peux vous aider ?
– Ouais, laisse-moi entrer.
– Pourquoi ?
– Parce que je viens du futur et que sinon je carboniserai tes gosses.
– Bonne réponse. »

Ses thèmes de prédilection, l’amour et la fascination, la difficulté de communiquer et l’aliénation sont très présents dans cette nouvelle histoire qui semble faire la synthèse des questionnements intemporels de son auteur. Comme beaucoup d’œuvres d’une telle envergure, chaque relecture est une découverte. Tant narrativement, que graphiquement. En grand connaisseur de l’histoire de la bande dessinée américaine (cet album multiplie les hommages à Kirby et Ditko), Daniel Clowes utilise de plus en plus ce type de dessin hommage qui s’intègre parfaitement à son propos tout en donnant sa vision d’étapes clefs de l’histoire des comics –une pratique particulièrement accentuée depuis Mister Wonderful, son précédent livre (dont l’adaptation cinéma sort l’année prochaine).
Qu’ajouter de plus si ce n’est de lire tout Daniel Clowes ? Un des rares auteurs qui explore et travaille une ligne, creuse un sillon incroyablement dense et juste qui peut prétendre à nous faire regarder le monde autrement. Patience est justement une excellent porte d’entrée !

BD
Patience, Daniel Clowes, édition Cornelius, 2016
+1 album à ajouter à votre BDthèque (One-shot)

APPLICATION BUBBLE :
Lien de téléchargement Google Play : https://goo.gl/SSlxHz
Lien de téléchargement App Store : http://apple.co/2knmTyX
Site web : 
www.appbubble.co
Lire notre article publié le 10 février :
Bubble, la nouvelle appli qui vous aide à gérer votre collection de BD

Tags

#BD #Comic

Leave A Comment

Your email address will not be published.