361 Views |  1

Visa pour l’image Perpignan : L’expo du Jour
Une Italie écorchée d’Emanuele Scorcelletti

Temps de lecture : 1 minute et 23 secondes

L’un des plus importants festivals internationaux consacrés au photojournalisme a ouvert ses portes samedi dernier à Perpignan. Jusqu’au 17 septembre, Visa pour l’image Perpignan, propose au public 25 expositions sélectionnant les photoreportages venus du monde entier. Chaque jour, Didier Cameau, partagera avec nous l’expo du jour !

Aujourd’hui, direction le couvent des minimes pour la visite de l’exposition « Une Italie écorchée » d’Emanuele Scorcelletti, sujet réalisé pour le Figaro Magazine.

Entre le 24 août 2016 et le 18 janvier 2017, l’Italie a été dévastée par une série de séismes de magnitude allant de 5,5 à 6,6. Les Marches et l’Ombrie, deux régions jalonnées de petits villages témoins d’un immense patrimoine historique et culturel, sont ravagées par de violentes secousses qui font près de 300 victimes et balaient plus de 130 communes sur une zone de 83 000 kilomètres carrés. Norcia, Arquata del Tronto, Castelraimondo, Pievebovigliana, Tolentino, Visso…

Promontoire avancé de l’Europe, l’Italie est aux premières loges des crises du moment. La pression qui vient d’Afrique est tellurique autant que migratoire. Car c’est sur ces montagnes que l’essentiel du risque sismique européen se concentre, sous la poussée du continent noir. Une mécanique souterraine qui secoue l’Italie en moyenne tous les cinq ans depuis 1945. Une mécanique qui broie des millions d’Italiens.

Et pourtant. Contrairement au tremblement de terre de l’Aquila, en 2009, transformé à l’époque en grand spectacle politique par Silvio Berlusconi, ceux des Marches et de l’Ombrie n’ont pas suscité la même attention ni la même dramaturgie. Dix mois après les premiers séismes, les promesses de reconstruction de ces joyaux d’art médiéval et de la Renaissance ne sont, pour l’instant, pas tenues. Comme si la vie s’était arrêtée le 24 août 2016. Les centres-villes transformés en « zones rouges » sont interdits d’accès : entrelacs de maisons et d’édifices effondrés, clochers fissurés, routes impraticables…

INFORMATIONS PRATIQUES
Une Italie écorchée
Emanuele Scorcelletti
Dans le cadre du festival Visa pour l’Image
Du 2 au 17 septembre 2017
Couvent des minimes
66000 Perpignan
http://www.visapourlimage.com
http://www.scorcelletti.com

Cette semaine, si vous êtes à Perpignan, retrouvez tout le programme de Visa pour l’image Perpignan dans l’application Mowwgli (AppStore) ! Géolocalisez-vous pour trouver toutes les expositions près de vous.

Télécharger l’application / mettre à jour la nouvelle version !
>>> http://itunes.apple.com/fr/app/mowwgli/id1184953498?mt=8