457 Views |  Like

Dans le cyclone des images…

Temps de lecture : 55 secondes

Alors que la semaine dernière, à l’occasion du festival Visa pour l’image, nous évoquions l’arbitrage nécessaire entre information, sensationnalisme et infobésité, c’est littéralement un tsunami d’images de ces deux cyclones et ouragans qui nous a enseveli depuis quarante-huit heures. Un flux omniprésent sur les réseaux sociaux, témoignages que ce qui se jouaient dans les Caraïbes. Et que dire de ces peoples de la télé qui communiquent, via twitter ou instagram sur leur propre générosité.

Autre sujet, le palmarès de Visa pour l’Image qui a beaucoup récompensé, à juste titre d’ailleurs, les travaux de photoreporters engagés sur les zones de conflit. Beaucoup d’expos leur étaient également consacrées. Une question circule depuis sur la toile, et taraude un bon nombre de photojournalistes qui s’inquiètent d’une unique représentation de leur profession. Le photojournalisme est multiple et ne saurait se cantonner au reportage de guerre. En axant principalement sa programmation cette année autour de cette dimension (nous ne sommes pas tous calibrés pour ce type de reportage), ne prend-on pas le risque d’orienter de jeunes aspirants à la profession, vers un univers qui ne leur correspondrait pas?

Mowwgli a donc choisi de vous présenter une sélection de portfolio issus des lectures de l’ANI pour donner une visibilité à des regards sur des sujets, tout aussi ambitieux, même si moins risqués.

Enfin cette semaine s’ouvre la Biennale de Photographies Arabes. Mowwgli accueille comme invité Gabriel Bauret, son commissaire qui nous fera partager ses cartes blanches et coups de coeurs.

Bienvenue dans Mowwgli.