320 Views |  Like

Carte Blanche à Tatyana Franck: 1ère Nocturne de la Photographie de Genève NO’Photo

Temps de lecture : 1 minute et 44 secondes

Dans le cadre de sa Carte Blanche, Tatyana Franck nous présente la 1ère édition de la Nocturne de la Photographie de Genève NO’Photo qui aura lieu le 14 octobre de 17h à 2h du matin, dont le Musée de l’Elysée est partenaire en mettant en avant la production photographique contemporaine.

Le thème des droits humains a été l’occasion de proposer un regard original sur les collections du musée à travers la pratique artistique de la photographe française Agnès Geoffray qui vit entre Bruxelles et Paris.

De cette création inédite est née une vidéo de 9 minutes, résultant d’un dialogue entre Caroline Recher, conservatrice responsable des collections au Musée de l’Elysée et Agnès Geoffray.

A été retenu un album constitué par Georges Dessonnaz, ancien délégué du CICR, à partir de photographies personnelles et officielles. Cet album a été donné par Georges Dessonnaz à la Collection iconographique vaudoise en 1974, collection conservée longtemps par le Musée de l’Elysée et aujourd’hui par la Bibliothèque cantonale universitaire de Lausanne.

Cet album documente l’échange de prisonniers après la Première Guerre mondiale.

Au sortir de la guerre de 1914-1918, des centaines de milliers de prisonniers de guerre se retrouvent loin de chez eux, jetés sur les routes, souffrant de la faim, du froid et des épidémies. Le CICR, devant l’odyssée impossible de ces « masses errantes », coordonne les différentes nations en présence et organise le rapatriement et  l’échange de prisonniers. Des camps de transit sont mis en place, où les prisonniers sont identifiés, désinfectés, nourris, puis conduits jusqu’à leur pays d’origine par train ou par bateau.

Le camp de Narva (Estonie) montré dans l’album de Georges Dessonnaz est l’un de ces lieux de transit.

Agnès Geoffray s’est attachée à faire résonner différents registres d’images contenues dans l’album. Par des montages, des manipulations et des juxtapositions avec d’autres images, le projet esquisse une pensée sensible autour de la question des droits de l’homme et la notion de protection.

INFORMATIONS PRATIQUES
Nocturne de la Photographie de Genève NO’Photo
Photographes : Niels Ackermann, Reto Albertalli, Leila Alaoui, Algirdas Bakas, Emmanuelle Bayart, Aurélien Bergot, Mabe Bethônico, Norman Behrendt, Fred Boissonnas, Stéphanie Buret, Edward Burtynsky, Christophe Chammartin, Magali Dougados, Agnès Geoffray, Magali Girardin, Adrien Golinelli, Julien Gregorio, Harry Gruyaert, HEAD, Aline Henchoz, Mark Henley, Steeve Iuncker, Kerim Knight, Elisa Larvego, Sylvie Léget, Armin Linke, Patrick Lopreno, Fred Merz, Gianni Motti, Yan Morvan, MAH – Arras, MAH – Barbizon, MAH – Genève, Carole Parodi, Guillaume Perret, Jean RevillardNicolas Righetti, Neige Sanchez, Delphine Schacher, François Schaer, Nicolas Schopfer, Olivier Vogelsang, David Wagnières, Brian Walker, François Wavre, Daniel Winteregg et Yu
Le samedi 14 octobre de 17h00 à 2h00
Quartier de Plainpalais et l’Alhambra
Alhambra // BAC – Bâtiment d’art contemporain // Auditorium Arditi // MEG // Maison des arts du Grütli // Musée Rath // Parc des Bastions
Genève
http://www.ville-ge.ch/culture/nophoto/
http://www.elysee.ch/accueil/