Carte Blanche à Tatyana Franck : Tumulte, Les Soeurs H

264 Views |  1
Temps de lecture : 1 minute et 59 secondes

A horizon 2021, le Musée de l’Elysée ouvrira dans un nouveau quartier des arts de 25’000m2, PLATEFORME 10, entièrement dédié à la culture qui regroupera sur un même site le musée de la photographie, le mudac et le mcb-a.

Alors que le chantier du futur musée cantonal des beaux-arts a déjà commencé, PLATEFORME 10 invite des artistes à réaliser des performances inédites sur le chantier en cours de réalisation.

Le 5 octobre 2017 à 19h30, les Soeurs H proposeront un nouveau projet intitulé « Tumulte ».

Depuis 2011, les Soeurs H créent des installations vidéos et sonores, dont la spécificité est de confronter et interroger 2 disciplines –Isabelle Henry Wehrlin vient de la vidéo, Marie Henry de l’écriture dramatique -et de proposer, à partir d’une narration fragmentée, un parcours singulier au spectateur.

Ensemble, les artistes proposent des espaces narratifs hybrides à mi-chemin entre les arts visuels et la forme scénique.

Très attachées à la forme, Les Soeurs H tentent toujours de partir du petit, du banal, de l’intime et de les décaler de la réalité, du réel, en élaborant des univers visuels flottants, des mises en scène affichées et des images trafiquées, en composant avec des surimpressions textuelles. En explorant la langue et le son, elles créent ainsi des univers décalés, imposant au spectateur une temporalité, une lecture et une écoute singulières, aux confins de nos habitudes formelles. Les Soeurs H collaborent depuis toujours avec Maxime Bodson, créateur sonore et musicien.

No windows fenêtres il y avait in our bedrooms est leur première pièce vidéo -trois projections – (2012)

Même dans mes rêves les plus flous tu es toujours là à me hanter, Jean-Luc  installation vidéo (2013) est leur second projet.

Le dernier en date est quant à lui constitué de deux formes: Je ne vois de mon avenir que le mur de la cuisine au papier peint défraîchi, Performance (2015) et Voir son quotidien comme une source inépuisée de merveilles, Installation deux projections (2016).

Deux pièces présentées chacune -entre autre- au Palais de Tokyo en 2015 et 2016 et à la Fondation Cartier, le 18 septembre 2017.

Pour cette performance sur le chantier de PLATEFORME 10, les Soeurs H souhaitent placer le chantier au cœur de leur proposition : utiliser une des salles de l’aile Est du futur musée des Beaux-Arts et faire de cet espace en construction, un espace en devenir…

Utiliser l’espace tel quel, le plus brut possible et en abordant un thème qui leur est cher: l’enfance et l’adolescence. Les Soeurs H vont développer plus précisément ce projet autour de la notion de transition et de construction, qui caractérisent cette période et ce passage de l’enfance à l’adolescence. Une période de la vie qui peut s’apparenter à un grand chantier !

Chantier en pagaille, chantier en construction, chantier de toutes les expérimentations. Incertitude identitaire, chantier en devenir. Construction de son identité sur des tentatives, des échecs, des failles, début de certaines certitudes sur ce que nous sommes, sur ce que nous aimerions être. Période qui se nourrit aussi d’ambivalences, de contradictions, de pertes de repères, d’ambiguïtés, de contrastes; tout ce que nous aimons, nous qui préférons dans notre travail questionner plutôt qu’affirmer, en multipliant les couches narratives et les sens!

Voir les créations vidéos des Soeurs H :
https://vimeo.com/soeursh

http://www.plateforme10.ch/fr

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial