SCULPT de Loris Greaud

1679 Views |  Like
Temps de lecture : 1 minute et 25 secondes

Teinté de rouge, Sculpt est une oeuvre imaginée par Loris Greaud qui nous entraîne dans un monde psychédélique. Présenté en avant-première cet été sur la Côte ouest au LACMA de Los Angeles, « Sculpt » est le premier long-métrage de cet artiste conceptuel français.

Tourné dans le monde entier, dont à Los Angeles, pendant trente mois. Loris Gréaud ne s’est pas entouré d’une équipe de professionnels mais a tout réalisé avec son propre équipement.

Artiste pluridisciplinaire : Loris Greaud touche à la sculpture, à la musique, au cinéma, à l’installation, à l’architecture…Il dort peu, mène une vie d’ascète, ne prend jamais de vacances, se déplace beaucoup, maîtrise chaque détail de ses projets, jusqu’à la production de teaser annonçant ses expositions.Il est aussi à la tête de l’entreprise Gréaud Studio.

EN 2012, il avait conquis l’Amérique en diffusant sur Time Square « The Snorks, a concert for creatures » et revient avec SCULPT, un ovni visuel

Sculpt est à peine un film d’anticipation. Il décrit comment s’organise un marché international d’expériences et de formes nouvelles d’autant plus recherchées qu’elles sont presque insaisissables. L’enregistrement de la pensée et la fascination de l’espace intérieur n’y sont désormais plus des fantasmes mais bien l’objet d’un marché global qui se nourrit de la recherche de ces moments d’intensité pure, d’expériences de beauté, de pensée et d’obsessions. Le film relate la façon dont s’articule cet écosystème pourvu de nouveaux « marchands », d’intermédiaires, d’acheteurs, de « collectionneurs » et de « producteurs » et comment cette élite met en place des expériences dont l’unique objet est la recherche du chef-d’œuvre du genre. Personne ne soupçonne ce qui se trame derrière ces « objets » alors que parallèlement, se met en place le contrepoint de cet univers : un marché noir d’expériences impures, un univers dystopique et violent. Le film évolue au rythme de la pensée d’un homme dont on sait peu de choses. Il semble toujours pousser plus loin l’idée même de ce que peut être une expérience de beauté, de pensée, d’obsession, en dépit des risques que finissent par encourir les personnes qui y sont sujettes. Il s’imagine pouvoir édicter les règles et les critères de ce nouvel univers. Mais il découvrira bientôt que les limites des espaces intérieurs et du marché qui les représente ne font plus qu’un…

Tags

#Film

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial