Temps de lecture : 1 minute et 25 secondes

Guillaume Désanges que nous avions rencontré à la Verrière Hermès en mai cette année (cf son interview) dans le cadre de son commissariat et l’exposition Tris Vonna-Michell, poursuit le Cycle Poésie balistique avec Dora Garcia (née en 1965 à Valladolid) qui à partir de la pensée de Heidegger et de ses échanges avec deux écrivains : Andrea Valdès et Manuel Asin, autour de la poésie, déclenche une constellation minimaliste et sensible.

« Two tree trunks, similar, but ignorant of one another » – Dora Garcia d’après Heidegger

La fascination de Dora Garcia pour le grand philosophe allemand n’occulte pas son passif nazi comme elle le souligne au cours de leurs conversations.
Le poème qu’elle a lu en premier « l’experience de la pensée » la fasciné et conduit dans ses réflexions pour la carte blanche de La Verrière.
Cette philosophie de la fin des temps rejoint chez elle « l’idée d’une fin imminente, d’une catastrophe sur le point de se déclencher » comme « condition très nécessaire pour la poésie ou pour toute production artistique ».
Le temps circulaire comme résolution du désastre annoncé et l’idée d’un possible renouveau.

Dès lors elle tisse un dispositif dans le bel espace de la Verrière constitué de diagrammes au mur et dessins au sol et un livre-sculpture, conçus comme une scène devant laquelle le public s’installe et les personnes de la maison Hermès passent en permanence.
Des aphorismes tirés de Heidegger complètent et ponctuent l’espace.
Deux planètes se frôlent sans jamais se toucher, tel est le viatique de la traversée à venir.
Des performances ont lieu en continu autour de cette équation insoluble où s’entrecroisent phénoménologie, cosmogonie, théâtre, psychanalyse et poésie.
Une nébuleuse chorégraphique en phase avec les enjeux de cette artiste, véritable « sculptrice du savoir » pour reprendre les propos du commissaire.
Elle a cette faculté de donner vie à des concepts théoriques dans une fulgurance et intelligence toutes particulières.
Nous nous laissons prendre par ce ballet silencieux qui peu à peu enveloppe et appelle à la méditation.
Envoutant !

INFOS PRATIQUES :
Dora Garcia
« Somewhere, Two Planets Have Been Colliding for Thousands of Years »
Jusqu’au 9 décembre 2017
La verrière Hermès
50 boulevard de Waterloo
Bruxelles
Entrée libre
Mardi – Samedi
12h – 18h

Performances tout au long de l’exposition.

Télécharger le Journal La Verrière #15

A venir à la Verrière : Jean-Luc Moulène
à partir du 19 janvier 2018.

http://www.fondationdentreprisehermes.org

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial