Temps de lecture : 1 minute et 25 secondes

Après « Elles@centrepompidou »en 2009, Camille Morineau à présent directrice des expositions et des collections à la Monnaie de Paris et fondatrice de l’association Aware, récidive autour du genre, le féminin ramené au domestique comme espace de projection.

« Women House » s’inscrit dans un projet qui remonte à 1972 quand Miriam Shcapiro et Judy Chicago, co-directrices du Programme d’art féministe de l’Ecole des arts de Californie ouvrent une installation éphémère à l’échelle d’une maison dans une vieille demeure hollywoodienne, constituée de 17 pièces investies par 25 femmes artistes. Un tournant considéré comme majeur pour l’histoire du féminisme, réactivé à la Monnaie de Paris.

A l’extérieur dans les cours du nouveau 11 Conti (nana de Niki de Saint-Phalle) et dans les espaces d’exposition ce sont 39 artistes femmes qui sont mises en regard, toutes générations et continents confondus de Louise Bourgeois (somptueuse araignée à la fin du parcours) à Joana Vasconcelos, Rachel Whiteread, Elsa Sahal ou Laure Tixier.
Le découpage en 8 chapitres n’évite pas les clichés et stéréotypes avec : Desperate Housewives (Birgit Jürgenssen), La maison cette blessure (Helena Almeida), Une chambre à soi (Francesca Woodman), Maison de poupée, Empreintes (Heidi Bucher), Construire, c’est se construire (Carla Accardi), Mobil-homes (Lucy Orta), Femmes maisons (Anne-Marie Schneider).

L’intime, l’enfermement, l’exil forcé deviennent alors les ressorts d’une résistance politique par le biais de la création.
Malgré l’ampleur et l’ambition du projet il n’est pas sûr que les générations actuelles se retrouvent dans cette approche trop genrée. A force d’essentialiser les femmes artistes ne risque t-on pas de les stigmatiser ?

Rappelons juste que l’histoire de l’art s’est écrite en excluant les femmes, longtemps cantonnées à un rôle de muse ou d’inspiratrice et des pratiques dites « féminines ». Faire ressurgir cet amer constat ne semble donc pas indispensable. Le mérite étant sans doute d’ouvrir un débat qui sera alimenté lors des tables-rondes organisées en résonance.
A chacune de se faire son opinion à l’issue de la visite !

Catalogue publié à l’occasion 35 € et disponible à la boutique de la Monnaie.

A noter que l’exposition voyagera aux Etats-Unis à Washington D.C., National Museum of Women in the Arts du 9 mars au 28 mai 2018.

INFOS PRATIQUES :
WOMEN HOUSE
La maison selon elles
Jusqu’au 28 janvier 2018
Autour de l’expo : Conférences et visites
Profitez en pour découvrir Le 11 Conti après 6 ans de travaux : un nouveau parcours, une nouvelle offre commerciale et toujours Guy Savoy pour une table d’exception.
Monnaie de Paris
11, quai de Conti
75006 Paris
https://www.monnaiedeparis.fr

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial