241 Views |  Like

Découvrir la bande dessinée  : 1er épisode

Temps de lecture : 10 minutes et 22 secondes

#BubbleTips N°1 — Les grands classiques en 10 essentiels

Vous avez toujours rêvé de gagner au Trivial Pursuit en répondant à la question marron sur le prénom du Capitaine Haddock ? Faire le meilleur cadeau d’anniversaire en choisissant le bon épisode de Lucky Luke ?
Votre application préférée vous propose ses #BubbleTips : tous les indispensables, grands classiques & chefs-d’œuvre passés à la 🔍

📙 Les grands classiques en 10 essentiels

C’est avec l’école Belge de que tout commence vraiment, entre Hergé pionnier de la bande dessinée autodidacte ou un peu plus tard les ateliers collectifs de « l’école de Marcinelle » qui feront l’âge d’or des éditions Dupuis & de son Journal Spirou puis le Journal Tintin et les français de Pilote. Viendront Fluide Glacial, Métal Hurlant, (à suivre),… l’histoire de la bande dessinée est née dans les journaux spécialisés bien avant de connaître sa diffusion sous la forme actuelle directement en albums. Un format qui a ouvert la porte aux grandes sagas, aux héros récurrents : pour remplir les pages du journal chaque semaine d’une part mais surtout la possibilité pour les auteurs de faire des essais, d’évoluer, des tenter de nouveaux départs,… bref à l’expérimentation là où aujourd’hui les lecteurs exigent bien souvent un univers bien installé dès les premières planches de l’album. On oublie bien souvent que les premiers albums de Tintin ont été entièrement redessinées & réecrits, que Tintin, Spirou et Blake et Mortimer étaient travaillés en studio sans mention des assistants ou scénaristes, ou encore que Lucky Luke comporte quelques albums horribles au milieu des chef-d’œuvres selon les scénaristes choisis par Morris.

📚 Place aux piliers de toute bonne bibliothèque :

1 – TINTIN
À seigneur tout honneur, il est le héros de bande dessinée le plus traduit au monde et pratiquement le seul qui fait l’objet de recherches scientifiques et d’expositions muséales.
Cette série conçue à l’origine pour les jeunes ados connaît une évolution fulgurante aux bout de quelques albums et comporte bientôt plusieurs niveaux de lectures faisant le régal des adultes comme des plus jeunes. Aussi inventif et moderne dans les histoires qu’il propose que dans ce graphisme qui va poser les bases et les codes de la BD que l’on connaît aujourd’hui, Hergé construit une œuvre forte et cohérente truffé de pépites et de pages inoubliables.

🚧 Toute la série est conseillée mais il est possible d’attaquer directement par le Lotus Bleu (les albums précédents étant moins aboutis, il est possible d’y revenir après)

❤️ Nos préférés :
Le Secret de la Licorne
+ Le Trésor de Rackam le rouge,
Les 7 boules de Cristal
+ Le Temple du soleil,
Tintin au Tibet,
les Bijoux de la Castafiore,…


2 – SPIROU
Personnage atypique, ce héros est à la manière des comics, un personnage qui a connu plusieurs dessinateurs et scénaristes, plusieurs styles et époques et permet à ses créateurs de rebooter la série régulièrement pour creuser plus profondément le personnage. Deux grandes périodes sont très marquantes pour la série & pour nous lecteurs : les albums dessinés par Franquin qui donnèrent tout leur charme aux personnages et introduisit la mythologie qui fait le succès de la série (et surtout des planches magnifiques et un niveau de dessin expressif et vivant rarement égalé.) Et la période Tome & Janry où les auteurs ont réussi à introduire un humour et des problématiques contemporaines en restant fidèles à l’esprit de la série, un coup de maitre. Enfin, notons aussi le travail d’Émille Bravo sur la Jeunesse d’un ingénu qui a crée la jeunesse du personnage avec grâce, humour et talent.

🚧 Toute la série n’est pas conseillée, avec les changements d’auteurs et de directions éditoriales il y a eu quelques ratés. On conseille donc de commencer par les albums de Franquin puis de continuer sur ceux de Tome & Janry avant de passer au auteurs actuels Fabien Vehlmann & Yoann en passant par quelques hors-séries.

❤️ Nos préférés :
QRN sur Bretzelburg,
Le Nid des Marsupilamis,
Z comme Zorglub,
La Vallée des Bannis,
Le Rayon noir,
Luna Fatale,
Journal d’un ingénu,…


3 – LUCKY LUKE
Avec Astérix, Lucky Luke est probablement la BD la plus populaire et la plus intergénérationnelle. Difficile de résister à ce héros même si l’on n’est pas un grand lecteur de bande dessinée. Grand ami de Franquin, Morris crée son héros solitaire au moment où l’auteur de Gaston est au firmament de sa création et les deux auteurs vont rivaliser de créativité & de virtuosité dans leurs histoires. Le personnage de Lucky Luke est l’un de ceux qui évoluent le plus au fil des albums et dont l’expérimentation est la plus visible. Il a fallu quelques années pour que l’image du plus célèbre cow boy soit celle que l’on connaît, idem pour les Daltons qui avaient été tués au début de la saga et que Goscinny arrivé en renfort sur la série eu la bonne idée de ressusciter.
Les albums de L.L ont non seulement la bonne idée d’être très drôles mais également de proposer une histoire solide, pleine de références et de faits historiques. Aucune BD n’a encore égalé ce cocktail génial de divertissement et de plaisir intellectuel, servit par un dessin plein d’audaces : utilisation des couleurs et du noir & blanc incroyable, caricatures hilarantes au milieu de paysages magnifiques et décors parfaits, etc…

🚧 Toute la série n’est pas conseillée, plusieurs scénaristes invités n’ont pas réussi à être à la hauteur…. On conseille fortement la période des albums scénarisé par Goscinny qui ont fait la réputation (très mérité) de la série.
Mais aussi les reprises récentes et très belles de Mathieu Bonhomme et surtout Guillaume Bouzard (voir notre coup de cœur ici)

❤️ Nos préférés :
Le Klondike,
les Collines noires,
Lucky Luke contre Joss Jamon, Billy the Kid,
Des barbelés sur la prairie,
La Diligence,
Chasseur de primes,…


4 – ASTÉRIX
Vous l’attendiez avec impatience, Astérix le héros aux albums les plus vendus en France à chaque nouvelle aventure. Cette série par ses clins d’œil à la politique, au cinéma ou à la littérature est un des titres les plus populaires du pays. Albert Uderzo et René Goscinny ont mis en place un univers à la fois profond et facile à aborder, une gallérie de personnage tellement réussie que même les personnages secondaires sont mémorables. Représentant du style « gros nez » Uderzo c’est approprié les codes de la BD belge pour mieux les réinventer offrant aux lecteurs occasionnels un point d’entrée agréable et qui cache une technique redoutable & virtuose pour l’œil du lecteur averti. Considéré encore aujourd’hui comme le scénariste le plus doué de ce médium, René Goscinny nous offres quelques unes des histoires les plus mémorables du genre et des dialogues indémodables.

🚧 Toute la série est conseillée, jusqu’à l’album Le Grand Fossé qui est le dernier scénario de Goscinny (même s’il n’est plus indiqué comme scénariste) : les intrigues sont un peu plus faibles et convenues après celui-là.
La reprise par Conrad & Ferry est intéressante mais pour le moment reste trop formatée à notre avis. Le tout dernier la Transitalique est vraiment décevante par contre.

 ❤️ Spéciale dédicace à Mission Cléopâtre d’Alain Chabat, ce n’est pas une BD mais l’esprit de la série est là, l’hommage le plus réussi.


5 – BLAKE ET MORTIMER
Ancien assistant d’Hergé, Edgar Jacobs se lance dans sa propre série de science-fiction après avoir modernisé les décors de Tintin et insufflé un esprit plus contemporain. Jouant sur les mêmes codes du héros globes-trotteurs en prise avec une géopolitique imaginaire, en miroir de son époque. Mais contrairement à Hergé, il dote la série d’un méchant emblématique & d’enjeux important dès le premier album de la série ce qui lui permet de capter un large public. Souvent raillé pour la taille démesurée des pavés de textes & dialogues qui font le sel des albums, cette série souvent délaissé par les plus jeunes rattrape son public une fois adulte.

🚧 Toute la série est conseillée, jusqu’à L’Affaire Francis Blake, première reprise par Jean Van Hamme & Ted Benoit qui arrivent à garder l’esprit de la série avec un œil neuf. Malheureusement les suites ne seront pas au niveau, et on est un peu déçu.

❤️ Nos préférés :
La Marque jaune,
L’Énigme de l’Atlantide,
L’Affaire du collier,
Les 3 Formules du professeur Satō
,…


6 – ACHILLE TALON
Si l’on parlait de dialogues à rallonges et de textes démesurés plus haut avec Blake et Mortimer, que dire des joutes verbales de la famille Talon ! Scénariste de talent (dans tous les genres possibles), mais surtout caricaturiste de haut vol, Greg a crée l’anti-héros par excellence, capable de disputer ce podium avec Gaston. La proximité avec Franquin est grande puisque Greg collabore avec lui sur Spirou et son Achille Talon peut être vu comme le miroir inversé de Spirou : on y vit le même type d’aventure, dans un univers proche, mais avec des personnages qui ne sont pas du tout des héros et dont le discours tourne en ridicule les archétypes habituels. Rédacteur en chef isionnaire, scénariste prolifique, il fût sollicité par Hergé pour écrire le scénario d’un album de Tintin, le Thermozéro. Et on gardera aussi en mémoire ses séries d’actions, western et SF : Comanche et Bernard Prince avec Hermann ou Luc Orient en plus de sa veine comique sans égale.
À la différence de nombreuses séries, il est conseillées de ne pas tout lire à la suite pour ne pas risquer l’overdose, l’humour reposant sur la répétition, l’exagération & la démesure de Talon et son entourage

🚧 Toute la série est conseillée jusqu’au T41, certains recueils d’histoires courtes et de gags sont parfois inégaux mais dans l’ensemble c’est très bon.
Mais une nouvelle série intitulée Les impétueuses tribulations d’Achille Talon par Fabcaro & Serge Carrère relance le personnage avec bon gout.

❤️ Nos préférés :
Achille Talon aggrave son cas !, Le Roi des Zôtres,
L’Esprit d’Éloi,
L’Archipel de Sanzunron,
(
😬 tous les gags avec Vincent Pourcent),…


7 – LES TUNIQUES BLEUES
Proches parents de Lucky Luke, les aventures du Sergent Chesterfield et du Caporal Blutch nous font vivre une histoire de l’Amérique à travers son conflit emblématique : la guerre de Sécession. Initié par Louis Salvérius aux côtés du scénariste Raoul Cauvin sous forme d’histoires courtes, le dessinateur Lambil reprend la suite à la mort de ce dernier et va axer les scénarios vers plus de réalisme ou de profondeur (tout en conservant le dessin « gros nez » de Salvérius avec toutefois une attention réaliste sur les décors et certains personnages historiques.) Partant souvent d’une anecdote ou d’un personnage authentique, les auteurs nous entrainent avec humour dans une suite de gag et d’aventures aux accents antimilitaristes. Au fil de la série chaque personnage s’étoffe créant une galerie de très bons seconds rôles récurrents qui enrichissent chaque album et constituent le fil rouge de cette saga.

🚧 Difficile de conseiller ou non toute la série tant elle regorge de pépites ou d’albums un peu moins bien. À vous d’explorer, on vous propose quand même nos préférés (en précisant que tous les albums se lisent de manière indépendante avec un second niveau de lecture où on comprend les relations entre les personnages quand on lit la série dans la continuité.)

❤️ Nos préférés :
La Prison de Robertsonville,
Des Bleus en noir et blanc,
El Padre,
Blue rétro,
Les Bleus en folie,
Drummer boy,
Quantrill
, …


8 – CORTO MALTESE
Certainement l’une des séries les plus incroyables et les plus difficiles à conseiller de la bande dessinée franco-belge. Insatiable voyageur et grand érudit Hugo Pratt a créé un personnage qui est devenu légendaire dès sa première aventure en 1967 : La Ballade de la mer salée. Un album qui s’ouvre avec l’un des plus beaux monologues du 9e art, et qui comporte plusieurs niveaux de lecture : chaque personnage, de Corto à Raspoutine en passant par Pandora ou Le Moine, semble avoir eu plusieurs vies avant que l’album commence. Ce sera la force des récits de Pratt de savoir suggérer plutôt que montrer. D’inviter le lecteur à imaginer, en place de lui livrer une intrigue trop bien ficelée. Et ce, en plus de son trait magnifique, mais on y reviendra dans la chronique : le coup de cœur en intégralité.

🚧 Toute la série est fortement conseillée, avec son flot d’histoires courtes au milieu de grands récits.
Mais également la reprise par Juan Díaz Canales et Ruben Pellejero au T13 est assez réussie. (On a pas encore lu le T14)

❤️ Nos préférés :
La Ballade de la mer salée,
Les Celtiques,
Corto Maltese en Sibérie,
Fable de Venise,
Tango,
,…


9 – VALÉRIAN ET LAURELINE
Première grande saga de science-fiction en bande dessinée, ces albums détonants ont inspirés rien de moins que le Star Wars de Georges Lucas ou le Cinquième Élément de Luc Besson (ET son Valerian bien sûr, la boucle est bouclée) Après quelques albums où les auteurs avançaient à tâtons, le véritable envol se fera autour d’un péril cosmique & d’une série d’aventures connectées. Que ce soit à la rencontre de races millénaires ou en mission sur Terre, au passé ou au présent les deux agents spatio-temporels nous proposent de découvrir un bestiaire incroyable & une profusion de mondes étonnants. Œuvre fondatrice de la science-fiction française, son scénariste Pierre Christin en est un grand lecteur, popularisant le genre du space-opéra à la même époque que les débuts de Star Treck, et peut après le Barbarella de Forest. D’ailleurs Laureline s’imposera comme la véritable héroïne de la série, devant un Valérian très « service-service » ce qui mettra en avant un personnage féminin fort –un équilibre qui a presque disparu de la bande dessinée des années 80–90–2000 jusqu’à il y a quelque temps

🚧 Tous les albums sont conseillés ici, même si les deux premiers ne sont pas vraiment dans la continuité, et que c’est à partir de Bienvenue sur Alflololque la saga prend toute sa cohérence

❤️ Nos préférés :
Bienvenue sur Alflolol,
Les Oiseaux du Maître,
L’Ambassadeur des Ombres,
Métro Châtelet direction Cassiopée & Brooklyn station terminus cosmos,
Sur les frontières,
Les Cercles du pouvoir
,…


10 – THORGAL
Avec Thorgal, la fantasy a creusé un profond sillon en bande dessinée à tel point que ce fût le genre vedette durant près de quinze ans sur les tables des librairies. Bien sûr il existait plusieurs séries relevant du genre avant La Magicienne trahie, premier album de la série mais cette saga –et le mot n’est pas anodin car il s’agit bien d’une histoire de famille avant tout– réussi le pari de nous parler du monde, de notre société à travers les péripéties de cette famille maudite. Parfait mélange entre fantasy, science-fiction et fable médiévale les thèmes, les ambiances et les histoires choisis par les auteurs sont toujours très réussis avec un dessin lui-aussi entre classique et moderne.

🚧 Toute la série est conseillée jusqu’au T23 La Cage, après on sent que les auteurs ont fait le tour du personnage et on est un peu déçu. D’ailleurs le scénariste Jean Van Hamme passe la main quelques albums plus tard à Yves Sente mais la série régulière et les spin-off ne sont pas au niveau malgré les qualités graphiques des dessinateurs.

❤️ Nos préférés :
La Chute de Brek Zarith,
Les Archers,
Le cycle de Tanatloc (Le Pays Qâ, Les Yeux de Tanatloc, La Cité du dieu perdu & Entre terre et lumière),
Le Maître des montagnes,
Les Géants
,…


Nous vous recommandons également ces autres grands classiques -parce qu’il en fallait 10 & 10 c’est peu… en réalité il y a beaucoup plus d’albums fondateurs. Pas d’inquiètude les prochains dossiers aborderons les séries de genres, les albums contemporains, indépendants, etc… Ce premier dossier présente les bases comme son titre l’indique.

Alors voici une petit liste additionnelle (sous forme chronologique) :
Alix de Jacques Martin
Gil Jourdan de Maurice Tillieux
Chlorophylle de Raymond Macherot
Iznogoud de René Goscinny et Jean Tabary
Adèle Blanc-Sec de Jacques Tardi
Jeremiah d’Hermann
Jonathan de Cosey
Salammbô de Philippe Druillet
La Trilogie Nikopol d’Enki Bilal
La Quête de l’oiseau du temps de Régis Loisel et Serge Le Tendre
Les Mondes d’Aldébaran de Leo

APPLICATION BUBBLE :
Lien de téléchargement Google Play : https://goo.gl/SSlxHz
Lien de téléchargement App Store : http://apple.co/2knmTyX
Site web : 
www.appbubble.co