Temps de lecture : 53 secondes

Nicolas Bouvier expliquait dans ses Chroniques japonaises que Kyoto était « au nombre des dix villes où il vaille la peine de vivre quelques temps ».

Les magnifiques photos réalisées par Jacques Borgetto, dont les éditions Filligranes ont tiré un superbe ouvrage (mention spéciale pour la reliure en couture japonaise et la qualité du papier qui rappelle les plus beaux hosho), en sont le témoignage. En effet, tant par les angles choisis que par les thèmes, elles soulignent que cette ville est le pont entre le Japon d’hier et celui d’aujourd’hui : où les hautes traditions culinaires, littéraires, philosophiques et artistiques sont toujours vivantes et incarnent le quotidien.

Ce qui explique le sentiment évanescent d’une légère nostalgie qui étreint (mono no aware) celui qui souhaitera entamer une promenade dans cette « Florence de l’Asie ».

La technique utilisée par Jacques Borgetto (appareil instantané Impossible au format polaroid) souligne cette expression en donnant une patine (sabi) au grain de la photo atténuant les contrastes habituels du noir et blanc, rejoignant «ce monde de rêve à l’incertaine clarté » évoqué par Junichiro Tanizaki dans Eloge de l’ombre.

LIVRE
Evanescence
Jacques Borgetto
Format 16,5 x 24 cm
Anglais/Français
Reliure en couture japonaise
24 photographies en couleurs
56 pages
ISBN : 978-2-35046-411-4
25 €
http://filigranes.com

EVENEMENTS
• Signature à Paris Photo stand Filigranes le jeudi 10 novembre 15h
• Signature PhotoBook SocialClub samedi 12 novembre à 18 h galerie Clémentine de La Féronnière
51 rue Saint-Louis-en-île
75004 Paris
• Exposition Cosmos galerie jusqu’au 11 décembre 2016
56 boulevard Latour Maubourg
75007 Paris
http://www.jacques-borgetto.com

Tags

#Livres

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial