Temps de lecture : 1 minute et 41 secondes

Ce sont près de 100 photographes internationaux qui sont rassemblés dans cette exposition. Le centre photographique de Vienne, WestLicht, présente depuis le 18 novembre « The Polaroïd Project ». Pour la première fois, on assiste à l’exploration du phénomène de la photographie instantanée à la croisée de l’art et de la technologie. Cette exposition est itinérante, elle a été présentée au Amon Carter Museum of American Art (Fort Worth au Texas), avant de rejoindre Vienne, puis jusqu’en 2020 elle passera par Hamburg, Berlin, Montréal avant de finir sa tournée au MIT Museum, co-organisateur de « The Polaroïd Project ».

L’exposition est impressionnante tant par sa diversité d’œuvres que par l’organisation qui l’a produite et curatée par pas moins de 5 personnalités : Deborah G. Douglas (Directrice des Collections et Commissaire Sciences et Technologie du MIT Museum), William A. Ewing (professeur à l’université de Genève et ancien Directeur du Musée de l’Élysée à Lausanne), Barbara Hitchcock (Curatrice Polaroïd), Rebekka Reuter (Curatrice WestLicht) et Gary Van Zante (Curateur Photographie au MIT Museum). Au travers des clichés, des documents et des appareils, l’exposition nous fait traverser les époques et nous montre l’évolution technique et artistique du Polaroïd.

Dans l’esprit de tous, le Polaroïd est l’un des accessoires emblématiques des années 70, son format carré, ses couleurs altérées fige le temps de notre passé… Et pourtant son histoire remonte aux années 30 lorsque le Dr Edwin Land commence ses recherches sur les films polarisateurs, c’est à la fin des années 40 que l’inventeur du nouveau procédé de photographie instantanée, contacte le maitre incontesté de la photographie, Ansel Adams, pour lui demander de tester les appareils et les films Polaroïds. S’en est suivi plus de 30 ans de collaboration entre les deux hommes. En 2002, j’ai eu la chance de travailler sur une exposition totalement inédite, nous présentions alors les travaux Polaroïds d’Ansel Adams pour édition 2002 de Paris Photo. Un succès auprès du public qui découvrait les prémices du Polaroïd et une face cachée de l’inventeur du zone system.

De nombreux photographes et artistes ont rapidement adopté le procédé à l’esthétisme irremplaçable. D’Araki à Robert Mappelthorpe, de Dennis Hopper à Andy Warhol en passant par Guy Bourdin, Paolo Roversi ou encore Sarah Moon… Cette année, nous fêtons tristement le 10ème anniversaire de la fin du Polaroïd… Une formidable exposition-hommage. On regrettera que l’itinérance ne fait pas une halte en France…

INFORMATIONS PRATIQUES
The Polaroid Project
Du 18 novembre 2017 au 25 février 2018
WestLicht – Schauplatz für Fotografie
Westbahnstr. 40
1070 Vienne
Autriche
info@westlicht.com
http://www.westlicht.com

A VENIR : 
> Du 16 mars au 17 juin 2018
Museum für Kunst und Gewerbe Hamburg
http://www.mkg-hamburg.de/en/
> Du 7 juillet au 23 septembre 2018
C/O Berlin
> Du 14 juin au 15 septembre 2019
Musée McCord, Montreal
http://www.musee-mccord.qc.ca
> Fin 2019 / Début 2020
MIT Museum, Cambridge, Massachusetts
http://web.mit.edu/museum/

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial