Temps de lecture : 50 secondes

Non, juste un rêve, le Palace n’existe plus, du moins celui que Philippe Morillon a photographié dans la jeunesse des années 1970-1980, quand le beau jeune homme hantait en feu follet l’antique cinéma Gaumont que Fabrice Emaer avait ressuscité pour accueillir tout ce qui comptait sur la scène des arts et de la mode.

Connu pour ses illustrations d’un monde idéal de beautiful people évoluant comme des dieux sur les plages californiennes ou au néon des boîtes branchées, Morillon devenait le soir ce paparazzo enchanteur auquel personne ne refusait son portrait, trop heureux de figurer dans son étincelante chronique. Ces photos, les musées, les festivals, les rétrospectives savent les convoquer en figurantes pour se donner une note précieuse, un ton juste. La galerie de la Clé a eu la bonne idée d’en faire enfin une exposition monographique, aussi brillante qu’une soirée du Faubourg Montmartre, où vous croiserez dans leur éclat Diane de Beauvau-Craon et Jacques de Bascher au bal de l’Opéra de Paris, Yves Saint Laurent au Moulin Rouge, Inès de la Fressange, Loulou de la Falaise et Fred Hugues au Club 7, Mick Jagger emperruqué, Djemila Khelfa la sublime, Edwige Belmore sacrée « Reine des Punks » et le génie d’Andy Warhol, puissance trois.

INFORMATIONS PRATIQUES
Philippe Morillon, Au Palace ce soir
Du 7 Décembre au 13 Janvier 2017
Vernissage Jeudi 7 Décembre de 18h à 22h.
Galerie de La Clé
23 rue Michel le Comte
75003 Paris
https://www.galeriedelacle.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial