Temps de lecture : 1 minute et 21 secondes

Troisième et avant-dernière Carte Blanche pour notre invitée de la semaine Aurélie Tisseyre. Aujourd’hui, la co-fondatrice de Mowwgli nous parle de la réouverture du Bass Museum, qu’elle a pu visiter en avant première lors de son séjour à Miami le mois dernier…

Le passage de l’ouragan Irma a modifié la date de réouverture du Bass Museum de Miami initialement prévu début octobre mais finalement reporté au 29 octobre dernier.

Fondé en 1964 par la ville de Miami à la suite de la donnation des collectionneurs Johanna et John Bass, il s’installe dans l’ancienne bibliothèque municipale de Miami Beach: un batiment art deco des années 30, en pierre de taille de la région. Au début des années 2000, il fait l’objet d’une première rénovation par l’architecte japonais Arata Isozaki, qui sera reconduit pour la seconde tranche de travaux qui permettent aujourd’hui une mise en valeur tout à fait exceptionnelle des expositions et collections: puits de lumières qui donnent un éclairage zénithal sublime sur les pierres apparentes conservées de l’ancien batiment principal, vastes salles qui offrent des espaces d’exposition modulables pour accueillir les collections et les propositions curatoriales.

Le musée rouvrent donc après 36 mois de fermeture et des travaux colossaux (coût de l’opération 12 millions de dollars financés par la ville, qui se dote ainsi d’une nouveau musée dédié à l’art contemproain) et juste a temps pour la dernière étape 2017 de la transhumance internationale des collectionneurs qui se réuniront dès la semaine prochaine pour l’édition sans doute la plus bling bling de la marque ArtBasel.

Au programme de cette réouverture, Ugo Rondinone qui investit tout le second étage avec l’exposition « Good Evening Beautiful Blue » et l’inquiétante installation « Vocabulary Of Solitude », la carte blanche à l’artiste camerounaise Pascale Marthine Tayou qui réinterprète avec son univers les oeuvres qu’elle a sélectionné dans la collection permanente du musée. Et en point d’orgue de l’ouverture de la semaine art contemporain qui va rythmer la ville, le show très attendu de Mika Rottenberg, chouchou ou nouvelle coqueluche des collectionneurs internationaux.

On aime aussi et surtout la programmation éducative et l’effort de médiation intimement lié au projet global avec la salle Parent-Enfants qui permet une appropriation des oeuvres et de leur signification.

INFORMATIONS PRATIQUES
The Bass Museum of Art
2100 Collins Ave
Miami Beach, FL 33139
États-Unis
https://thebass.org

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial