Temps de lecture : 1 minute et 37 secondes

Chaque jour Mowwgli vous propose d’ouvrir la case du jour de votre calendrier de l’avent. Difficile d’y inclure des petits morceaux de chocolat, alors nous avons décidé de vous faire découvrir quotidiennement un livre photographique publié cette année. Idées cadeaux, suggestions pour compléter votre collection de livres photo ou juste pour le plaisir des yeux… voici 24 sélections !

Aujourd’hui, lundi 4 décembre, Hervé Le Goff nous présente l’ouvrage d’André Ostier « Avant qu’il ne soit trop tard » par Thomas Michael Gunther.

D’André Ostier, l’histoire de la photographie retient le travail réalisé auprès des artistes, des intellectuels et des représentants de la Haute couture qu’ont été Christian Dior, Yves Saint Laurent ou Pierre Balmain, par lui célébrés dans les pages glacées de Vogue.

On retrouve les photographies d’Ostier dans la chronique mondaine qu’il a su tenir dans tout ce qui brillait à Paris ou à Venise en matière de réceptions et de fêtes, quand les hôtes avaient pour nom Marie-Laure de Noailles, Jacqueline de Ribes, Alexis de Redé, ou Charles de Beistegui. Nous ne sommes pas loin du monde que Marcel Proust retrouvait par l’écriture, tout au long d’un Temps remonté. Or, pour André Ostier, le temps comptait tout autant, non pas seulement les heures de soirées fastueuses mais aussi celui des saisons qui passent sur l’humanité ordinaire.

Avec la même intensité que celle qui animait Atget dans son méthodique inventaire, Paris où il est né en 1906 et où il a grandi, fascinait Ostier. Mais plus que recenser, il s’agissait, pour l’homme des bals masqués et de la mode, de recueillir le spectacle offert par les rues des quartiers populaires, par leurs petits métiers et leurs humbles façades, toutes choses qui, depuis les grandes réalisations du baron Haussmann, glissaient lentement vers l’anéantissement ou le fonds mémoriel de la littérature. Autant qu’un avertissement adressé aux édiles, aux urbanistes et au public, « Avant qu’il ne soit trop tard » est le projet de livre conçu par André Ostier en 1947, dans l’élaboration  d’une maquette rassemblant une sélection de vingt-cinq images.

C’est ce travail que Thomas Michael Gunther, historien de la photographie, docteur en philosophie et ancien élève de l’Ecole du Louvre, présente et commente, sur sa réalisation sur le détail des méthodes de classement et de mise en forme, sur les intentions du photographe. Ce qui pourrait n’être qu’un fac-similé, devient, vingt-trois ans après la mort d’André Ostier et avec trente-cinq images supplémentaires tirées de ses négatifs, l’ouvrage abouti et attachant qui porte le cri d’alarme, toujours d’actualité, d’un artiste amoureux de sa ville.

INFORMATIONS PRATIQUES
André Ostier, Paris avant qu’il ne soit trop tard
par Thomas Michael Gunther
144 pages, 23,5x30cm
60 illustrations
Texte français/anglais
Pointed Leaf Press
70 €

Tags

#livre #Noel

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial