Temps de lecture : 2 minutes et 1 seconde

PACT(e) est une plateforme innovante de résidences d’artistes en entreprises sur l’ensemble du Grand Paris. A L’initiative du Carreau du Temple, c’est aussi une nouvelle forme de soutien à la production artistique grâce à un partenariat tripartite réunissant un artiste, une entreprise et une organisation culturelle.

Avec une programmation dense de 5 salons (le YIA, Drawing Now Paris, Urban Art fair, AKAA et Galeristes, le petit dernier né en 2016) et d’un rendez-vous bimestriel dédié à l’art vidéo avec Videobox, l’engagement du  Carreau du Temple pour la création contemporaine n’est plus à démontrer. Pourtant, le Carreau du Temple, dans la dynamique de sa mission de pépinière et d’incubateur de projets artistiques, franchit une étape supplémentaire et crée PACT(e).

PACT(e) invite des artistes de toutes disciplines (arts visuels, arts vivants, littérature contemporaine) à créer leurs œuvres au sein d’entreprises, ou autres lieux d’activité non dédiés à l’art, à l’échelle du Grand Paris. Le Carreau du Temple impulsera les binômes artiste-entreprise et les fera rayonner dans toute la région, assurera le suivi de chaque projet, puis accueillera et présentera aux publics sous la forme d’une biennale les œuvres issues de ces laboratoires de création.

Pour initier ce programme le Carreau du Temple propose 2 binômes : d’un côté l’artiste Julien Monnerie et une entreprise de vente de métaux, Tartaix, de l’autre Eva Nielsen et l’entreprise Central Dupon Images, le célèbre laboratoire de tirage photographique.

Julien Monnerie qui, sur certaines de ces dernières œuvres, jouait notamment à aligner des boutons de manchettes sur des toiles, devrait trouver matière à création dans cette caverne d’Ali Baba que semble être les réserves de Tartaix avec ses nombreux rayonnages de profilés, tubes, barres, plaques et fils de laiton. Tartaix met également, à la disposition de Julien, les ateliers d’un de ses partenaires afin de lui permettre d’avoir un lieu de fabrication et d’assemblage.

Eva Nielsen, lauréate du Grand Prix d’Aubusson 2016, fusionne peinture et photographies de zones péri-urbaines ou délaissées. De la platitude de la sérigraphie aux différentes variations de recouvrement de la toile, l’œuvre se construit, entre accident et contrôle, et devient mi peinture, mi photographie. Ses oeuvres troublent nos repères et jouent avec toutes les formes d’hybridation, qu’elles soient techniques ou dans les sujets en créant des lieux en reconstruction ou des espaces factices. Au sein de l’entreprise Central Dupon Images, elle devrait trouver un terrain de jeu créatif avec tous les outils, studios techniques et techniciens de talent mis à sa disposition. Elle se réjouissait à l’avance de travailler dans ce temple de la reproduction photographique d’excellence. En effet Central Dupon Images,  déjà présent avec ses tirages sur des festivals aussi prestigieux que Visa pour l’image, Festival photo de la Gacilly, ou encore les Rencontres de la photographie d’Arles… travaille également avec les plus grands photographes comme Raymond Depardon.

Toutefois elle me disait que, la proximité évidente qui existe entre son travail et l’entreprise, lui procurait une certaine pression car elle souhaitait justement sortir de cette zone de confort apparente et produire une œuvre à la hauteur de la renommée de l’entreprise.

Nous sommes pressés de voir le résultat de leur création dans quelques mois et leur souhaitons une excellente résidence.

INFORMATIONS PRATIQUES
Carreau du Temple
4 Rue Eugène Spuller

75003 Paris
http://carreaudutemple.eu

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial