1 min. de temps de lecture.

La photographe chinoise Li Hui publie son troisième livre, No words from above, où elle déploie une esthétique du silence paisible et sensuelle.

Pas de visages (oui sauf un, certes, mais il n’est ni entier, ni de face), pour briser le réflexe qu’on a de chercher un visage pour le lire, le décrypter . Ici, on devine émotions et sensations par des gestes, des lumières, des positions, libérés, comme soulagés, des mots et des automatismes.

Une communication toute en porosité, en fluidité, où tout est doux et en transition.

Superpositions, double, triple voire quadruple exposition, son imagination est son outil de travail au même titre que son appareil photo.

Peut-être y a t’il de la nostalgie, avec cette palette de couleurs romantiques, mais la nostalgie n’est elle pas le glissement d’une émotion hors de son espace-temps?

Peut-être y a t’il du romantisme, dans les attitudes et les lumières, mais le romantisme aussi, n’est il pas la relation émotionnelle de l’individu à son environnement, et par là, un jeu de reflets et de transposition?

Ce joli livre, qui ouvre notre année 2018, réussit à formuler la double invitation au retrait et au voyage, sans se poser la limite de savoir s’il seront intérieurs ou extérieurs.

INFORMATIONS PRATIQUES
No words from above
Li Hui
72 pages
$35,00
http://huiuh.tictail.com/product/no-word-from-above
http://www.huiuh.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.