2 min. de temps de lecture.

Le Prix Camera Clara récompense chaque année, un artiste travaillant à la chambre photographique grand format. Pour cette 5ème édition, c’est le photographe Cyrille Weiner, qui a été nommé lauréat.

Le Prix d’un montant de 6000 euros, a été remis hier soir à la Bibliothèque nationale de France, en présence des membres du jury. Les noms de deux autres photographes ont également été annoncés en tant que photographe finaliste, il s’agit de Laurent Millet et de Mapuche, un duo constitué de Tito Gonzalez Garcia & Florence Grisanti.

Cyrille Weiner, lauréat 2016, est un photographe de 40 ans. Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure Louis Lumière, son travail a été récompensé par le Prix Rodolphe Hervé et Lucien Hervé en 2012. Il est l’auteur de Presque île, éditions villa Noailles / archibooks (2009) et de twice, éditions 19/80 (2015).

« Attiré par le ciel qui s’illumine au-dessus de la forêt, je m’engouffre à la recherche de la provenance de cette orée fluorescente. En périphérie du monde urbain s’installe l’univers éphémère des fêtes foraines vers lequel je me dirige avec l’appétit d’y trouver des formes d’appropriation inattendues.
L’oeil dans la pénombre ne perçoit guère ce que le très long temps de pose de la chambre photographique va révéler. Je sollicite mon imagination afin de pressentir ce que la scène va offrir en jouant avec la part aléatoire du dispositif. L’enregistrement de la lumière et du mouvement des mécaniques foraines dévoile une fantasmagorie urbaine. Composé d’architectures de l’instant, ce monde n’existe qu’après sa révélation dans l’obscurité de la chambre et le temps
long de la pose.
Dès lors, la lumière devient un artefact et les feuillages obscurs
s’imprègnent progressivement de la projection lumineuse à la manière d’un film photographique.
En explorant l’envers du décor comme on visiterait les coulisses
d’un théâtre ou d’un plateau de cinéma, je cherche à évoquer la
mythologie contemporaine de la ville spectacle et la manière dont
des environnements artificiels contaminent la nature…» Cyrille Weiner, lauréat

Le jury était constitué de : Joséphine de Bodinat Moreno (fondatrice du prix et présidente de la Fondation Grésigny), Audrey Bazin (directrice artistique et codirectrice de La Galerie Particulière – Paris – Bruxelles), Dominique de Font-Reaulx (directrice du Musée national Eugène Delacroix, conservatrice en chef au Musée du Louvre), Xavier Barral (éditeur), Léa Bismuth (Critique d’art et commissaire d’exposition indépendante), Héloïse Conesa (Conservatrice du patrimoine, en charge de la collection de photographie contemporaine à la BnF), Diane Dufour (co-fondatrice et directrice du Bal), Chantal Nedjib (directrice de communication et consultante en entreprise sur l’image), Guillaume Piens (commissaire général d’Art Paris Art Fair), Michel Poivert (professeur en histoire de l’art à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne) et
Fabien Simode (rédacteur en chef de la revue d’art L’oeil).

http://prixcameraclara.com
http://www.cyrilleweiner.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.