Temps de lecture : 1 minute et 23 secondes

Jusqu’au 26 février prochain, la galerie Laure Roynette présente 3 artistes féminines Emilie Bazus, Laurence Kiberlain, Zoé Rumeau dans le cadre de l’exposition collective « Sans Tête ».

Il y a quelques mois, en découvrant les travaux du philosophe Dougals Harding sur la connaissance de soi, Laure Roynette entame un dialogue intérieur autour d’une réponse artistique à la question « Qui suis-je » posée par la lecture et l’interprétation des écrits du philosophe.

Au delà des apparences, de nos croyances, de nos certitudes sociales, de nos illusions, les textes et expériences de Harding propose une véritable expérience sur notre véritable identité.

Emilie Bazus, première artiste à découvrir dans l’espace dessine depuis toujours des personnages sans tête, pour nous permettre de dépasser nos préjugés et d’appréhender d’autres facettes des portraits. Ainsi, ce n’est plus sur le visage que l’on se focalise mais sur l’attitude, la gestuelle qui en révèle parfois plus. A l’inverse, Zoé Rumeau, elle, crée des trophées onirique. De son rapport charnel au matériau, à la matière,  elle en produit et sculpte des têtes-totem, composées de morceaux de cuir noir, mat et brillant, cousus l’un à l’autre comme pour sa tête de fourmi, ou de boutons de nacre patiemment collectés et assemblés pour « sa majesté des mouches ». Au centre de la galerie, une installation composée de dizaines de têtes de plâtre, empilées en pyramide. Chaque tête est un portrait d’un membre de sa famille dont on comprend qu’elle est tout autant un soutien qu’un poids dans la construction d’une identité propre.

Enfin, on découvre les petites pièces unique de Laurence Kiberlain: une série de dessins et de collage « perdre la tête », où chaque personnage inventé laisse la place à un amalgame de bulles au dessus de corps découpés. Autant d’interprétation de ce qui est ou sera.

Chaque pièce est accompagnée d’un petit cartel avec le titre donné par l’artiste et des titres données par des proches qui ont réinterprétés l’oeuvre en fonction de leur états d’âme, de leur perception du « persona ».

Une exposition sobre et fluide qui nous accompagne dans nos réflexion personnelles sur notre propre représentation.

EXPOSITION
Sans Tête – No Head
Emilie Bazus / Laurence Kiberlain / Zoé Rumeau
Du 1er au 26 février 2017
Galerie Laure Roynette
20 rue de Thorigny
75003 Paris
http://www.galerie-art-paris-roynette.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial