Temps de lecture : 2 minutes et 28 secondes

A l’occasion de la projection de son premier film « Atacama », tourné en terre de feu parmi les plus grands télescopes du monde, nous rencontrons Caroline Corbasson à sa galerie qui lui consacre une exposition, SIDERAL accompagnée d’un livre.
A tout juste 28 ans rien n’arrête sa quête et fascination pour l’infiniment grand et l’infiniment petit, le céleste du terrestre, la haute technologie de procédés artisanaux archaïques.

A T A C A M A, une expérience humaine, un défi technologique, (paysage hostile, collaborations internationales entre le CNRS, LAM Laboratoire d’Astrophysique de Marseille et l’Observatoire astronomique de Paranal -ESO- au Chili).

Ce désert est le désert le plus aride et le plus hostile du monde et au milieu de ce désert sont implantés les plus hauts télescopes possibles, c’est ce contraste et cette ambivalence qui m’ont beaucoup inspiré. Le rapport d’isolement, l’expérience physique du désert est très particulière en même temps que d’aller à la rencontre des chercheurs.
Cet observatoire est comme une forteresse et c’est cette difficulté d’accès finalement qui rendait l’aventure fascinante. Une contrainte qui m’a donné encore plus envie d’y aller. Entre l’émergence de l’idée qui a eu lieu en novembre 2016 au moment des attentats à Paris et sa concrétisation qui passait par le contact avec les chercheurs d’abord à Marseille puis sur place, cela a pris un an à mettre en place, et ensuite un an à monter le film. Au final 2 ans en tout.

La symbolique du film

L’œil du télescope par lequel on scrute l’univers et en même temps l’espace qui nous regarde en retour. On sent un regard parfois qui vient du ciel. Dans le film une phrase revient souvent en voix off « Qu’est-ce- que tu cherches ? »une question intérieure et très vaste que l’on peut interpréter de différentes manières.
Le miroir est un objet qui revient beaucoup dans mon travail, le concept de la réflexion l’art étant un reflet de ce que l’on ressent, de nos émotions, de nos pensées, notre manière de réfléchir le monde.

L’exposition SIDERAL à Monteverita : genèse, scénographie et déambulation

SIDERAL est un parcours en 2 parties, un voyage comme celui que j’ai effectué au Chili. Avec d’abord l’espace souterrain avec le film et l’installation de roches et l’espace à l’étage dédié au fruit de mes récoltes, de mes recherches dans le désert avec les roches et la poussière rapportées, observées et retranscrites.
L’exposition rassemble de nouvelles pièces liées au film Atacama.
Et dans l’espace de la librairie sont regroupés différentes corpus plus anciens. Il en ressort cette obsession récurrente de la poussière, du ciel, du cosmos. Je considère chaque travail comme faisant partie d’un tout, d’un vaste ensemble.

Le 1er ouvrage monographique par Monteverita Publishing avec les contributions de Christophe Galfard (physicien et écrivain); Victor Maziére (critique d’art); Jean-Sébastien Stehli (rédacteur en chef Mme Figaro et blog Photo Sensible), pourquoi ces choix ? comment l’avez-vous conçu ?

Cet ouvrage retrace les recherches menées depuis 7 ans, c’est une façon d’archiver et de pouvoir observer le travail dans son ensemble. Cela m’a permis de prendre du recul, de contempler ce parcours, d’en comprendre les articulations. Et cela me paraissait important de faire appel à des regards extérieurs différents, (scientifique, critique) pour appréhender ma démarche. J’ai l’habitude de côtoyer des profils variés et je trouve cela très enrichissant.

Etes-vous à un tournant de votre parcours et quelle direction souhaitez- vous lui donner à présent ?

Il y a eu l’émergence du film, une grande nouveauté, un virage qui m’a libéré. C’est un medium que je n’avais jamais appris à utiliser à l’école par exemple. Je me sentais donc très libre de l’appréhender avec mon intuition. C’est un vrai tournant et j’ai envie de poursuivre dans cette voie. De plus et à nouveau le travail en équipe avec une chef opératrice m’a beaucoup plu, cela élargit le champ des possibles.
J’ai encore beaucoup de chemin à parcourir, je me sens au début de quelque chose mais bien ancrée et prête à continuer !

INFOS PRATIQUES :
SIDERAL
/!\ Derniers Jours ! Jusqu’au 9 décembre 2017
Monteverita
127 rue de Turenne
75003 Paris
http://monteverita.com/

Visionner le film : Atacama Teaser
https://carolinecorbasson.com/

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial