182 Views |  Like

Rafael Navarro : Un autre regard sur le monde

Temps de lecture : 1 minute et 10 secondes
Chargement de la carte…

Dates
14/09/2017 - 25/11/2017

Horaires
Toute la journée

Lieu
Fondation Auer Ory pour la photographie
10 rue du Couchant
CH-­‐1248 , Hermance
Suisse


L’exposition de photographie présente l’oeuvre de Rafael Navarro. A travers une douzaine de séries réalisées par l’artiste entre 1975 et 2012, la Fondation Auer Ory pour la photographie propose de découvrir dans toute sa richesse le parcours de l’un des photographes espagnols les plus créatifs.

Auteur prolifique, R. Navarro a réalisé de nombreux portfolios, privilégiant la tension à l’harmonie, tout en gardant une esthétique qui lui est propre. Il manie habilement une confrontation des signes d’où naît, des messages invisibles qui aboutissent à des ensembles d’une grande force. Il sait doser le noir et le blanc en nous donnant une belle palette de gris, la femme et la nature, le ciel et la terre, l’homme et le monde… Il évite habilement le piège de la redondance, tout en nous livrant l’angoisse de l’humain et la plénitude de la nature sans discontinuer. L’angoisse avec ses mains cramponnées à un support, ses cris, ses tensions signes de détresse, ses trous; la sensation de paix avec de larges paysages, des ciels, des arbres ou des plantes, le silence. Reste la confrontation, apportée par des routes, des troncs, des murs, des pierres, des branches… Nous retrouvons dans le travail de Rafael Navarro une très forte nécessité d’agir sur la réalité et une constante, la femme, son corps en entier ou morcelé, représentation qui atteint des aspects presque symboliques. Rosa Olivares écrit: «Corps en fragments, avec des traitements spécifiques de lumière, en mouvement… mais en marge de cette constante, il faut dire que la présence de la femme représentée en son corps nu signifie bien davantage. Quelque chose apparaît dans les oeuvres, une communion avec la nature, un pont dans la transformation du naturel en culturel, un canon de mesure, un élément de juxtaposition. En définitive, c’est peut-être un des éléments qui, avec l’idée d’abstraction, devient un des axes créatifs permanents de l’oeuvre de Rafael Navarro.»

.